RMC Sport

Charbonnier : « Deschamps ? Un grand »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Invité de l’After sur RMC lundi, Lionel Charbonnier a estimé qu’il existait une différence de management entre Laurent Blanc et Didier Deschamps, qu’il a comparé à Aimé Jacquet. Le nouveau sélectionneur des Bleus n’hésitera pas à trancher.

Deschamps, mental de coach
« Être sélectionneur, c’est un métier à part entière. Quand on est joueur, on ne pense pas à ce genre de choses, on ne se projette pas si loin. Par contre, quand j’ai vu que ‘‘DD’’ passait ses diplômes et obtenait des résultats probants dès le départ, je me suis dit ‘‘ça va être un grand’’. Quand je le revoyais dans le vestiaire et sur le terrain, que je voyais ses équipes, il y avait sa patte à chaque fois, surtout au niveau de la mentalité. Un bon entraîneur a toujours une équipe qui lui ressemble. » 

Deschamps, main de fer
« Blanc, c’est plutôt Alex Ferguson et Deschamps, c’est Mémé Jacquet. Le premier est plus un manager à l’anglaise et ‘‘DD’’ est plus un entraîneur. Il est capable de mener une séance de A à Z bien qu’il sache aussi très bien s’entourer et qu’il ait un adjoint très performant. Encore aujourd’hui, au niveau de la mentalité française et de la formation qu’on a reçue, on reste très latins et le football anglo-saxon n’est pas encore dans nos mœurs. Ce qu’a fait ‘‘Lolo’’, en tant que manager, c’est peut-être ouvrir une brèche dans laquelle les joueurs se sont engouffrés et il a perdu un peu de crédibilité qu’il n’aurait jamais dû perdre. ‘‘Lolo’’ et Jean-Louis Gasset sont dans l’affectif. Or, à un moment donné, il faut une certaine distance. Et cette distance-là, ‘‘DD’’ est capable de la mettre dès le départ. »

Deschamps, bâtisseur
« ‘‘Lolo’’ avait lu une lettre lors de sa première conférence de presse, ce qui m’avait beaucoup surpris. Didier est plus naturel. Il y a déjà là une différence de management. ‘‘DD’’, lui, sait où il va et où il veut aller. C’est déjà un autre sélectionneur qui arrive. Je ne dis pas qu’il fera mieux ou moins bien mais il y a un véritable changement. Je pense que ‘‘DD’’ va construire une véritable équipe. Quand je vois la Roja, ce n’est pas une sélection, c’est une équipe. ‘‘DD’’ doit faire de cette équipe de France une vraie équipe de football. Pour la génération 94, 96, 98, on parlait d’un club France. Il faut retrouver cette notion de club et ne plus parler de sélection. Je pense que ‘‘DD’’ est capable d’enlever de très bons joueurs qui vont à l’encontre de la construction d’un esprit de groupe. Il va plus se le permettre que ‘‘Lolo’’. »