RMC Sport

Coupe du monde: Matuidi, remplaçant pour France-Australie, a "envie de jouer"

Considéré comme l'un des leaders de l'équipe de France, Blaise Matuidi a débuté sur le banc face à l'Australie (2-1), samedi, pour l'entrée en lice des Bleus à la Coupe du monde. Didier Deschamps avait préféré installer Corentin Tolisso à sa place.

A la Coupe du monde 2014, Blaise Matuidi avait débuté les cinq rencontres disputées par les Bleus, du premier match contre le Honduras au quart de finale perdu face à l’Allemagne. Lors du dernier Euro, il n’avait manqué qu’un seul match : celui contre la Suisse, en phase de poules, mais la France était déjà qualifiée pour le tour suivant.

Mais cette fois-ci, pour attaquer le Mondial en Russie face à l’Australie (2-1), ce samedi à Kazan, Didier Deschamps l’a laissé sur le banc. Le Turinois n’est entré qu’à la 78e à la place de Corentin Tolisso, qui lui avait été préféré dans le onze de départ.

"Le plus important, c'est le groupe"

"On est tous déçus quand on ne joue pas, c’est normal. Quand on est un compétiteur, on a envie d’être sur le terrain", a-t-il reconnu à la fin de la rencontre au micro de RMC Sport. "Il faut savoir accepter les choix de l’entraîneur. On les accepte et on essaie de répondre présent quand il fait appel à nous. C’est ce que j’ai essayé de faire", a poursuivi Matuidi, 31 ans l’un des rares leaders de cette équipe de France, qui a débuté contre l’Australie avec son équipe la plus jeune pour un match inaugural de Coupe du monde depuis 1930.

"Bien sûr, je ne vais pas dire que je suis content de ne pas jouer. Je suis un compétiteur, j’ai envie de jouer. Ce sont des choix, il faut les accepter. Je suis à fond derrière l’équipe. Si le coach fait appel à moi, je donnerai le maximum. Il faut être derrière l’équipe et mettre les états d’âme de côté. Le plus important, c’est le groupe", a ajouté l’ancien milieu du PSG, qui peut peut-être espérer faire son retour comme titulaire, jeudi, face au Pérou. A moins que Deschamps n’attende le dernier match de la phase de groupes, le 26 juin, contre le Danemark, pour le lancer d’entrée.

RR avec SDe