RMC Sport

Deschamps : « Jouer avec beaucoup d’ambition »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Même si le Brésil ne fait plus aussi peur que par le passé, Didier Deschamps s’attend à un match compliqué contre la Seleçao, dont il craint l’immense potentiel offensif. Ambitieux, le sélectionneur espère malgré tout finir la saison sur une bonne note, dimanche (21h).

Didier, estimez-vous que le Brésil n’est plus aussi fort que par le passé ?

C’est difficile parce qu’ils n’ont pas de compétition. Ils sont sur deux ans de matches amicaux. Mais ça reste de toute façon une des équipes qui jouera la Coupe du monde pour la gagner. Non seulement parce qu’elle l’organise, mais aussi parce que c’est une tradition. Il y a une nouvelle génération qui arrive avec beaucoup de talent, peut-être avec un peu moins d’expérience internationale que certaines générations avant. Après il y a toujours ce classement FIFA qui n’est pas très bon pour eux (22e place, ndlr), mais ils ont joué pas mal de matches amicaux sans prendre les joueurs brésiliens qui étaient en Europe, ce qui fausse la donne. Aujourd’hui, le Brésil fait toujours partie des meilleures équipes sur le plan mondial.

Ils restent pourtant sur une mauvaise série, avec une seule victoire en six matches…

Quand vous prenez les quatre qui vont jouer en face de nous sur le plan offensif, vous avez Fred, Neymar qui est à Barcelone, Hulk qui va peut-être aller à Chelsea et Oscar qui y est déjà. Ça veut tout dire. Et si vous les prenez ligne par ligne, regardez dans quels clubs ils sont. Ça montre le potentiel et la qualité qu’il y a dans cette équipe.

Karim Benzema devrait faire son retour à la pointe de l’attaque. Est-il intouchable à vos yeux ?

Non, il n’est pas intouchable. Son potentiel et ce qu’il est capable de faire au haut niveau, il l’a prouvé depuis plusieurs années. C’est vrai qu’il est dans une période négative. Après intouchable, pas intouchable, ce n’est pas la question. Il est critiquable en tout cas. Il peut l’être. Il le sait, même si ça ne lui fait pas plaisir. Moi je ne vais pas remettre en cause ce qu’il est capable de faire. Il a besoin de confiance. On doit faire en sorte de le mettre dans les meilleures conditions parce que pour que l’équipe de France soit performante, je suis convaincu qu’on a besoin d’un très bon Karim Benzema.

« Ça reste une affiche prestigieuse »

A quel type de match vous attendez-vous ?

J’ai regardé leur dernier match contre l’Angleterre (2-2). Il y a eu beaucoup de qualité sur le plan offensif, avec la caractéristique de cette équipe qui a une grande maîtrise technique. On sera amené à défendre, évidemment. C’est une équipe qui aime bien avoir le ballon donc il faudra qu’on soit performants. Pas se contenter de défendre, mais vu leur qualité, ils auront plus le ballon que nous, c’est certain. Face à un tel adversaire, j’espère qu’on aura des occasions, mais on n’en aura peut-être pas beaucoup, donc il faudra avoir une efficacité meilleure que celle des derniers matches.

Qu’est-ce que cela vous évoque de jouer le Brésil ?

L’historique nous est plutôt favorable quand on s’est rencontré dans les grandes compétitions. Après, c’est un plaisir et un honneur de jouer le Brésil ici. Etre confronté à cette équipe-là, pour nous, c’est l’occasion d’emmagasiner de l’expérience. Par rapport aux jeunes joueurs, mais aussi les autres. Jouer le Brésil au Brésil, ça reste une affiche prestigieuse avec des risques de par la qualité de cette équipe. Il faut jouer avec beaucoup d’ambition pour faire en sorte de clôturer cette saison sur la meilleure impression possible.

A lire aussi :

- Equipe de France : les progrès, c’est pour quand ?

- Larqué : « La France a des joueurs moyens »

- EN IMAGES : Brésil-France, un classique

Propos recueillis par Jérôme Sillon