RMC Sport

Deschamps : « L’équipe de France a besoin de Benzema »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

A la veille de livrer sa liste pour les matches face à la Géorgie et l’Espagne, qualificatifs pour la Coupe du monde 2014, Didier Deschamps était l’invité exceptionnel de Luis Attaque sur RMC. L’occasion pour le sélectionneur tricolore de nous livrer une revue d’effectif des Bleus.

Raphaël Varane fait beaucoup parler de lui en ce moment. Est-il le futur défenseur central de l’équipe de France ?

Aujourd’hui, il est titulaire en défense centrale au Real Madrid. Et à partir du moment où je l’appelle, il peut aussi l’être en équipe de France. Je n’ai pas découvert ses qualités aujourd’hui. Il représente, comme d’autres, le futur de l’équipe de France. Mais savoir si c’est le futur dans six mois, un an, deux ans… D’autres ont été présentés comme le futur et ont disparu. Mais il a une maturité pas coutumière à 19 ans et un potentiel énorme.

En défense, on évoque aussi les noms de Lucas Digne (Lille) et Loïc Perrin (Saint-Etienne).

Lucas Digne fait partie des présélectionnés. Il a 19 ans lui aussi, il a un gros potentiel. Loïc Perrin est très performant dans l’axe, un nouveau poste pour lui. Je suis attentif à tout le monde. La porte doit être ouverte, même si je n’ai pas envie d’en changer dix d’une sélection à l’autre. La forme du moment est un critère mais pas seulement. Par exemple, je me suis posé la question sur Steed Malbranque. Il était étonnant pendant 3-4 mois. Après, en se projetant, il n’a pas 25 ans…

Pour rester sur le secteur défensif, Patrice Evra vous apporte-t-il satisfaction ?

Sur le terrain, il a fait de bonnes choses. Il a été très performant contre l’Espagne. Et il n’y a aucun souci avec lui au sein du groupe. Il a de l’expérience. Mais il ne sera pas capitaine avec moi. Et il sait pourquoi.

Certains vous accusent de le sélectionner car vous l’avez connu à Monaco…

Il sait bien que je ne vais pas lui faire plus de cadeaux qu’à un autre. Je ne suis pas là pour faire du copinage ou prendre des joueurs parce que je les apprécie. Je suis dans une logique sportive.

Quel autre joueur alimente votre réflexion du moment ?

Eliaquim Mangala. Il est très performant. Il peut jouer dans l’axe ou à gauche et il est titulaire à Porto. Je le suis, bien évidemment. Il fait partie des joueurs qui ont reçu une pré-convocation.

Les récentes déclarations de Philippe Mexès, qui n’a pas apprécié de vous voir critiquer son poids, ferment-elles les portes à son retour ?

Sincèrement, je ne pense pas l’avoir mis en cause publiquement sur ce point. Si c’est le cas, je n’aurais pas dû, mais je n’en ai pas souvenir. A part quand il a été blessé, Philippe est dans la liste des pré-sélectionnés. Je n’ai pas de joueurs blacklistés. Pourquoi je lui en voudrais ? Et je ne pense pas qu’il m’en veuille non plus…

Un mot sur Paul Pogba, qui effectue une superbe saison à la Juve.

Il est dans la catégorie de Varane. C’est la même génération, avec un potentiel énorme. Oui, il peut être appelé.

Karim Benzema, en manque de temps de jeu au Real et peu efficace en Bleu ces derniers temps, est-il indispensable à l’équipe de France ?

Qui peut me dire aujourd’hui que Karim n’a pas sa place en équipe de France ? C’est inconcevable, même si on peut discuter de son rendement et de son efficacité. J’ai parlé avec lui de ce but qui le fuit depuis un moment. Comme tout attaquant, il en a besoin pour retrouver la confiance. Je suis convaincu que l’équipe de France a besoin d’un Benzema au meilleur de sa forme.

Quid de sa possible association avec Olivier Giroud ?

Je l’ai déjà fait deux fois dans des bouts de match. Il faut trouver cette complémentarité entre un joueur d’appui et un joueur de profondeur et ce n’est jamais évident. Ça impose aussi un certain équilibre d’équipe sur les côtés ou au milieu.

La blessure de Franck Ribéry vous inquiète-t-elle en perspective des deux matches face à la Géorgie et à l’Espagne ?

Il a pris un bon choc et je ne pense pas qu’il jouera ce week-end. Je n’ai pas de souci particulier mais ce n’est pas un petit truc, il y a quand même un hématome et c’est une cheville. Mais je ne suis pas inquiet et il n’est pas forfait, loin de là. Il doit reprendre la course demain (jeudi, ndlr).

Luis Attaque