RMC Sport

EN DIRECT Equipe de France - Pogba: "Le Real, un rêve pour tout joueur de foot"

Kingsley Coman et Paul Pogba

Kingsley Coman et Paul Pogba - AFP

A deux jours du premier match des éliminatoires de l'EUro 2020 face à la Moldavie, le taulier Paul Pogba et le revenant Kingsley Coman se présentent face à la presse.

[16h47]

Et c'est la fin du passage de Paul Pogba, qui reprend à son compte la description "heureux et généreux", lancée par le chef de presse des Bleus à son propos. Le milieu des champions du monde a bien insisté sur la difficulté de rebondir après un titre de champion du monde mais aussi sur la volonté du groupe France de se rendre la campagne de qualification la plus facile possible. Prochain rendez-vous avec la presse jeudi,en veille de match des Bleus avec Didier Deschamps et Hugo Lloris.

[16h44]

Intéressé pour rejoindre Zidane et le Real?

"Le Real Madrid, c'est un rêve pour tout enfant, pour tout joueur de foot, d'autant plus avec Zidane. Mais là je suis heureux à Manchester, avec un nouveau coach. En ce moment, je suis bien où je suis, mais on ne sait pas de quoi l'avenir est fait dans le foot."

[16h43]

Qu'est ce qui n'allait pas avec Mourinho?

"Ben on gagnait pas. Si on avait gagné et que les résultats avaient été plus positifs, il serait resté."

[16h40]

L'idée des bagues?

"A la Juve, quand on avait gagné un championnat,j'avais fait un petit cadeau aux joueurs, pour les trophées, parce qu'on gagne jamais tout seul, et parce qu'ils m'ont fait progresser. Et là c'était pareil. un petit geste comme ça, c'est vraiment rien, parce que cette bague, tu peux la perdre, mais la coupe du monde, c'est à vie." 

[16h38]

Qu'est-ce qu'il reste du 15 juillet?

"L'étoile? On sait que quand on est champion du monde, c'est pas facile."

[16h35]

Les matchs face à la Moldavie

"On en parle pas beaucoup, on dit que c'est gagné d'avance, mais quand on regarde les stats, on voit que c'est une équipe difficile à manoeuvrer. Il ne faut pas croire que ça va être gagné d'avance.

[16h32]

Toujours un leader?

"Je suis resté moi-même, c'est pas un rôle que je jouais. Je reste toujours moi. C'est juste qu'il y a des images qui sont sortis mais j'ai toujours été moi, avec ma personnalité et je ne vais pas changer ça." 

[16h30]

Deschamps a-t-il changé son discours après le titre?

"Non, le coach a toujours été sérieux. Là, on revient dans la compétition et vous connaissez le coach, il est toujours très direct, très droit et il veut toujours gagner."

[16h29]

Dur se rebondir après un titre de champion du monde?

"Oui, c'est dur de se remettre des émotions, de la fatigue, du stress après voir gagné. C'est pas toujours évident de revenir, de se mettre des objectifs dans la tête mais on est obligés, c'est notre boulot, faut être professionnels. Là c'est la qualif, on veut passer et être premiers du groupe."

[16h27]

Sur la qualification de United face au PSG

"Oui, on en a un peu parlé (avec les joueurs du PSG). Oui, ils sont dégoûtés, mais c'est derrière tout ça, on rigole et c'est fini."

[16h26]

On attaque directement à la question sur les bagues

"Le cadeau est arrivé. On l'a passé aux joueurs. Blaise l'a posté, moi pas encore mais ça arrive. Je ne l'ai pas sur moi la bague. La réaction des joueurs était bonne.Ces joueurs, je les considère comme ma famille, c'est un petit cadeau de ma part."

[16h25]

Et voilà Paul Pogba

[16h14]

C'est la fin du passage de Kingsley Coman, qui retrouvait les Bleus après un an d'absence. Un Kingsley Coman motivé pour se faire une place en bleus. Au tour de Paul Pogba dans quelques minutes.

[16h13]

La différence entre les Bleus avant la Coupe du monde et les Bleus après? La confiance!

[16h11]

Aligné avec Kylian Mbappé?

"Oui, je pense que tout joueur peut être complémentaire avec Kylian.C'est toujours plus facile de jouer au foot avec des joueurs techniques et rapides. J'espère qu'on sera sur le terrain ensemble."

[16h09]

Un groupe facile?

"Non, ce n'est jamais facile. Ca va être facile si on se le rend facile en abordant tous les matchs concentrés et motivés. Cette équipe n'est pas rassasiée de titres."

[16h06]

Comment on arrive à se concentrer pour un match face à la Moldavie?

"C'est un match en équipe de France, peu importe contre qui on joue. Juste être en équipe de France, ça motive déjà assez."

[16h05]

Améliorer ses stats?

"Oui, je me dois d'être plus décisif, je travaille plus devant le but qu'avant. Je sens que je progresse à ce niveau."

[16h04]

On parle beaucoup des nombreuses blessures. "C'était très dur mentalement et physiquement, mais ça rend plus fort et j'ai appris à travailler différemment."

[16h02]

Kingsley Coman est donc le premier à se présenter face à la presse. "S'imposer c'est sur une longue période. L'important c'est d'être bien physiquement et d'enchaîner les bonnes performances ici ou en club."

[15h39]

Ribéry, le "grand frère" de Coman

Avant la conférence de presse, Kingsely Coman s'est confié au micro de RMC Sport et il a notamment dit tout le bien qu'il pensait de Franck Ribéry, son coéquipier au Bayern et qui est même beaucoup plus que ça. A lire ici

[15h38]

Bonne nouvelle, les Bleus ont reçu leur bague de champion du monde

En mode NBA. On vous raconte toute l'histoire par ici.

[15h24]

Après la conférence de presse, ce sera l'heure d'un entraînement à huis clos qui donnera beaucoup d'indications concernant les plans de Didier Deschamps pour affronter la Moldavie.

[15h23]

Avant cette conférence de presse, les Bleus ont posé pour la photo officielle, ce mercredi matin. Nos caméras étaient là.

[15h21]

Début de la conférence de presse à 16h.