RMC Sport

Equipe de France: Clauss, Benzema, Varane… le baromètre des Bleus avant le Mondial

Alors que la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre) approche à grands pas, RMC Sport vous propose, chaque lundi, de faire un tour d’horizon du week-end des Bleus qui postulent à une place dans la liste de Didier Deschamps.

Ils ont brillé

Vendredi soir, son nom était sur toutes les lèvres. À Angers, Jonathan Clauss a été le grand artisan de la victoire de l’Olympique de Marseille (3-0) en livrant une performance XXL. Un but splendide, deux passes décisives, des différences créées jusqu’à sa sortie à la 75e minute… C’est simple, le piston phocéen, encensé par son coach, Igor Tudor, à l’issue de la rencontre, était dans tous les bons coups. Apparu un peu émoussé juste avant la trêve internationale et pas forcément très en vue avec les Bleus contre l’Autriche puis le Danemark, l’ancien Lensois a remis les pendules à l’heure.

Malgré un statut de remplaçant contre Nice, une grande première pour lui depuis le début de la saison, Kylian Mbappé a lui aussi brillé. Entré en jeu à la 59e minute, le natif de Bondy a permis aux Parisiens de sortir du piège niçois en trouvant le chemin des filets à la 83e minute. Equipe de France et PSG confondus, Mbappé n’est jamais resté muet deux matchs de suite depuis le début de la saison, et ce n’est donc pas une place sur le banc qui a pu enrayer cette série.

Autre grand bonhomme du week-end en Ligue 1, Wissam Ben Yedder a rappelé à tout le monde qu’il fallait toujours compter sur lui pour une éventuelle place dans la liste de Didier Deschamps au Qatar. Non retenu lors du dernier rassemblement, l’attaquant de Monaco a atomisé le FC Nantes (presque) à lui tout seul (4-0). Auteur d’un triplé et à l’origine du premier but inscrit par Breel Embolo, Ben Yedder, déjà buteur lors de la dernière journée de Ligue 1, revient au top au meilleur des moments. "Les places sont chères en équipe de France. Mes trois buts sont une joie. Mais je continue de travailler énormément pour ne pas lâcher", a confié le Monégasque après sa performance majuscule.

Une performance d’autant plus importante que l’un de ses concurrents directs pour une place dans l’avion pour le Qatar, Christopher Nkunku, s’est lui aussi mis en évidence. Alors que l’attaquant de 24 ans n’avait plus marqué depuis le 30 août dernier, il a inscrit un doublé dans la victoire de Leipzig face à Bochum. Malgré la débâcle des Red Devils dans le derby de Manchester contre City (6-3), Anthony Martial, de retour de blessure après plus d’un mois sans jouer, a également brillé en inscrivant deux buts. Un doublé qui lui permet notamment d’égaler le total de buts inscrits sous le maillot de Manchester United d’Eric Cantona, rien que ça.

Autre bonne nouvelle en attaque pour le staff de Didier Deschamps: le retour sur les terrains de Karim Benzema, après près d’un mois d’absence. Sorti sur blessure le 6 septembre dernier lors de la première journée de Ligue des champions face au Celtic, le Madrilène a joué 90 minutes ce dimanche en Liga contre Osasuna. Seul bémol pour l’ancien Lyonnais, très disponible et toujours aussi intéressant dans la construction du jeu, son penalty manqué à la 79e minute de jeu, alors qu’il pouvait donner la victoire au Real. A noter que Benzema avait lui-même obtenu ce penalty à la suite d’une magnifique passe au-dessus de la défense d’Eduardo Camavinga.

William Saliba, enfin, a été l’un des hommes forts de la victoire d’Arsenal contre Tottenham dans le derby de Londres (3-1). L’ex-défenseur de l’OM a rendu une feuille de statistiques quasiment parfaite face à la deuxième meilleure attaque de Premier League au coup d'envoi: 100% de ses duels aériens gagnés, aucun adversaire n'a réussi à le dribbler, 96% de ses 71 passes réussis et 11 ballons récupérés. Un match de taulier pour le défenseur de 21 ans.

Ils ont inquiété

La performance de Saliba samedi est d’autant plus la bienvenue au regard de ce qu’il s’est passé sur la pelouse de l’Etihad Stadium lors du derby de Manchester. Raphaël Varane, patron désigné de la défense française au Qatar, est sorti à cause d’une blessure à la cheville à la 39e minute de jeu. Le champion du monde 2018 a quitté le terrain à petits pas, peu de temps après avoir contré une frappe de Phil Foden. En conférence de presse, Erik ten Hag a indiqué qu’il s’agissait plutôt d’une sortie par précaution. "Quand le score est de 4-0 (il était de 3-0 au moment de la sortie de Varane, NDLR), vous devez le sortir, car vous ne voulez pas risquer une plus grosse blessure", a indiqué le coach des Red Devils.

Hugo Lloris a lui aussi passé un sale week-end sur les pelouses anglaises. Forfait lors du dernier rassemblement de l’équipe de France, le gardien de Tottenham n’a pas vécu un retour idéal face à Arsenal en se rendant coupable d’une erreur sur le deuxième but des Gunners. Après avoir repoussé une première frappe, il laisse échapper le ballon remis involontairement par son partenaire, Christian Romero, ce qui a permis à Gabriel Jesus de marquer. Chez les gardiens français, Alban Lafont a également connu un week-end compliqué. Même s’il a peut-être été le Nantais le moins mauvais sur la pelouse de Louis-II, le portier des Canaris a tout de même encaissé une valise face à Monaco (4-0).

Randal Kolo Muani, ancien de la Beaujoire, est passé par toutes les émotions contre l’Union Berlin. Il d'abord a offert le premier but de Francfort à Mario Götze, en se jouant de trois adversaires et en faisant parler sa vitesse. C'est déjà sa cinquième passe décisive de la saison. Mais, si "RKM" fut l’un des meilleurs joueurs sur pelouse en première période, il a été rattrapé par son manque de sang-froid. Après avoir écopé d’un premier carton jaune sur un coup de coude, il a été bêtement expulsé pour une semelle sur Andras Schafer (68e).

Cette 8e journée de Bundesliga n’a malheureusement pas été marquée par le retour à la compétition de Kingsley Coman. Victime d'une déchirure musculaire à la cuisse droite à l'entraînement le vendredi 9 septembre, il a manqué le rassemblement des Bleus mi-septembre et son retour a un temps été espéré pour ce week–end. Après trois semaines et demie d'absence, Coman est cependant revenu à l'entraînement avec le Bayern ce lundi en fin de matinée, de quoi espérer un retour très prochainement sur le rectangle vert.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport