RMC Sport

Equipe de France : Fekir débarque sur la pointe des pieds

Convoqué pour la première fois chez les A, Nabil Fekir a rejoint Clairefontaine ce lundi. Le Lyonnais, fier d’avoir intégré l’équipe de France, se tient prêt pour les matches amicaux face au Brésil (jeudi) et au Danemark (dimanche).

Longtemps hésitant entre les sélections françaises et algériennes, Nabil Fekir était l’attraction très attendue de la liste de Didier Deschamps de jeudi dernier, pour les matches amicaux contre le Brésil (26 mars) et le Danemark (29 mars). Et à l’omniprésence médiatique qui a entouré son premier appel en bleu succède l’intégration, beaucoup plus discrète, pour ce joueur au naturel timide. « C’est quelque chose de fantastique, explique-t-il dans un entretien accordé au site de la FFF. J’étais déjà venu à Clairefontaine mais c’était avec les Espoirs. C’est quelque chose de merveilleux, je suis très fier d’être ici et j’espère que cette semaine va bien se passer. »

Le discours habituel du petit bleu parmi les Bleus. Pas un mot plus haut que les autres et évidemment des ambitions, qu’on ne consent à dire qu’à voix basse : « Je suis quelqu’un de simple, quand je ne connais pas trop, je suis un peu réservé et timide. C’est sûr que j’ai un peu d’émotion. Je suis très très content, je ne me mets pas de pression. J’espère bien m’intégrer au groupe, bien m’entendre avec le staff et les joueurs. Et pourquoi pas essayer d’avoir un peu de temps de jeu, que ce soit contre le Brésil ou le Danemark. »

« Une petite place »

Malgré sa saison tonitruante, le Lyonnais ne compte pas enfoncer les portes du onze tricolore. Prêt à prendre ce qu’on lui donnera, et à reproduire en Bleu les qualités qu’on commence à bien lui connaître : « Je suis un joueur de percussion, un dribbleur. Dans cette équipe, je vais essayer de donner le meilleur de moi-même. De m’imposer petit à petit. On sait tous qu’il y a de très très grands joueurs. Je vais essayer de me faire une petite place si possible. C’est le travail qui paye, je suis un gros bosseur et je suis récompensé. » Une récompense qui prendra peut-être la forme d’une première cape ce jeudi, face au prestigieux Brésil.