RMC Sport

Équipe de France: Gignac aux JO, Di Meco valide

Cinq ans après son fameux poteau contre le Portugal en finale de l’Euro 2016, André-Pierre Gignac pourrait retrouver l’équipe de France le temps d’une parenthèse enchantée, aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). Une perspective emballante pour Eric Di Meco.

André-Pierre Gignac, ancien attaquant de l’équipe de France - sa dernière sélection remonte au 10 octobre 2016 - et de l’OM, fait partie de la liste des joueurs pré-convoqués pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août). L’avant-centre des Tigres de Monterrey figure dans une liste élargie, comptant pas moins de 90 noms, transmise il y a plusieurs mois par Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Espoirs, au CNOSF.

"C’est un super gamin, c’est un mec qui est capable de tirer les garçons vers le haut", s’est réjoui notre consultant et membre de la Dream Team RMC Sport Eric Di Meco, dans le Super Moscato Show. Sylvain Ripoll devra donner avant les JO une liste réduite à 18 noms, ainsi qu’une liste complémentaire de quatre réservistes. André-Pierre Gignac, même s’il est très intéressé à l’idée de participer aux Jeux, n’est donc pas certain d’y figurer.

"Le message serait sympa"

"Si tu amènes un gamin comme ça, il y a une raison, a estimé Di Meco. Il y a sa qualité, mais c’est un mec qui apporte toujours par son énergie. En plus, il n’a plus rien à prouver, il a une super mentalité. Il est passionné par son sport, devenu hyper professionnel. Je le vois bien, il ne s’est jamais entraîné comme cela. Un coach, il aime bien avoir des mecs comme ça. J’adore ce garçon, ça me fait plaisir pour lui. Je trouve que le message serait sympa."

Tous les joueurs nés après le 1er janvier 1997 sont sélectionnables dans la liste principale pour les Jeux olympiques, et le sélectionneur en charge de cette équipe peut intégrer trois joueurs nés avant cette date. C’est évidemment le cas de Gignac (35 ans), qui compte 36 sélections avec l’équipe de France A. Il a participé au dernier Euro. A défaut de prendre part à la prochaine édition de cette compétition, Gignac pourrait vivre une aventure olympique, tout aussi intense.

QM