RMC Sport

Équipe de France: l’"immense tristesse" de Deschamps et du staff après la mort de Bruno Martini

Le staff de l’équipe de France de football a fait part de sa peine après la disparition de l’ancien gardien des Bleus Bruno Martini, à l’âge de 58 ans. Le sélectionneur en place, Didier Deschamps,  a été champion d’Europe, en tant que joueur, à ses côtés, en 2000.

Le décès de Bruno Martini a plongé le staff de l’équipe de France de football "dans une immense tristesse". "Bruno fut un coéquipier, un collègue, un ami pour nous, ont conjointement écrit Didier Deschamps, Guy Stéphan et Franck Raviot. Que ce soit en tant que coéquipier en équipe de France, en tant que collègue dans le staff des Bleus ou à la Direction technique nationale, Bruno est toujours resté fidèle à lui-même: rigoureux et compétent dans son travail, honnête et pertinent dans ses échanges et ses analyses, soucieux de l’intérêt collectif, respectueux dans son rapport aux autres."

>>> "Il était en avance sur son temps", Charbonnier se souvient de Bruno Martini

"Souvenons-nous de son bonheur, le 2 juillet 2000..."

Bruno Martini a quitté le monde des vivants à l'âge de 58 ans. Martini (31 sélections entre 1987 et 1996) avait subi un arrêt cardio-respiratoire au centre d'entraînement de Montpellier en début de semaine dernière avant d'être transporté au CHU de la ville dans un état grave. Devenu champion d'Europe Espoir (1988) au sein d'une génération prometteuse menée par Eric Cantona, Laurent Blanc, ou encore Vincent Guérin… Bruno Martini s'est révélé en tant que joueur à Auxerre, où il a été formé, avant de rejoindre à l'été 1995 Montpellier, où il a fini sa carrière quatre ans plus tard, en 1999. C’est d’ailleurs le MHSC qui a annoncé son décès ce mardi, club où il occupait la fonction de directeur-adjoint du centre de formation.

Responsable de la formation des gardiens de haut niveau pendant plus d’une décennie, entre 1999 et 2010, c’est à ce titre qu’il sera sacré champion d’Europe avec les Bleus en 2000. "Souvenons-nous de tout cela et de son bonheur, le 2 juillet 2000, lorsque l’équipe de France, qu’il aura servi pendant près de deux décennies, comme gardien puis comme entraîneur des gardiens, fut sacrée championne d’Europe. A son épouse et à ses filles, nous adressons nos condoléances émues et tout notre soutien dans cette tragique épreuve. Repose en paix, Bruno", a conclu le staff de l’équipe de France dans son communiqué. 

QM