RMC Sport

Equipe de France: le gainage, le secret de la forme de Deschamps

Si les Bleus devront être au top physiquement pour réaliser le doublé Coupe du monde-Euro, leur sélectionneur Didier Deschamps montre l’exemple. Très affûté, le Basque s’astreint à une longue séance de gainage tous les jours. Et ça impressionne même ses joueurs.

Qu’il est loin le temps où Didier Deschamps, rongé par les conflits et la pression marseillaise, s’était un peu (beaucoup) laissé aller au niveau de la surcharge pondérale. A l’OM, le sélectionneur avait avoué sur RMC avoir pris 20 kilos. Un départ puis un petit passage en Italie du côté du centre de Merano, dont la réputation de machine à essorer les athlètes n’est plus à démontrer, et DD a vite retrouvé la ligne.

Revenu affûté avec le costume de sélectionneur de l’équipe de France qu’il a endossé en 2012, Deschamps fait depuis très attention à son poids, au point que ça en est presque devenu une obsession. Surnommé "le gros" par son entraîneur Jean-Claude Suaudeau à ses débuts au FC Nantes, le Basque ne renie pas ses origines, une région où on aime bien manger. "En lisant le menu, je prends des calories, c’est déjà problématique", confie-t-il un jour sur TF1, ajoutant qu’il lui arrive de se peser trois ou quatre fois par jour.

Deschamps à l'entraînement
Deschamps à l'entraînement © AFP

Une heure de planche tous les jours, sans pause

Alors pour éviter les kilos superflus, le sélectionneur s’entretient, fait du sport. Tous les jours. Pas seulement à Clairefontaine. Le gainage lui prend du temps. Beaucoup de temps. Notamment la planche, l’un de ses exercices favoris : "Quotidiennement, je fais une heure sans m’arrêter, confiait-il en début d’année à Apolline de Malherbe sur BFMTV et RMC. Je suis un peu malade. Je ne fais pas de pause. J’écoute de la musique. C’est bien, ça me détend un peu et comme j’ai du monde dans ma tête (il montre son crâne avec son doigt), je leur parle aussi (rires). Je réfléchis. Je m’y suis habitué. C’est un peu à l’excès. Ma femme vous dirait: 'Quand il est sur quelque chose, c’est toujours à l’excès'. Mais ça me fait du bien physiquement et aussi psychologiquement."

Exigeant avec lui-même, Deschamps l’est aussi avec ses joueurs, qui préparent actuellement l’Euro. Mais pour ce qui est du gainage, il ne veut pas leur imposer autant de souffrance. "Je rassure tout le monde, s'ils font une demi-heure, voire trois fois une minute, c’est très bien aussi."

Kimpembe et Coman impressionnés

C’est donc un grand ouf de soulagement pour les Tricolores, et notamment pour Kingsley Coman et Presnel Kimpembe qui ont confirmé le penchant un poil obsessionnel de leur boss pour le gainage. "D’où ça vient ? Je ne sais pas, il faut lui poser la question, sourit le Parisien au micro de Canal+. Si je ne dis pas de bêtise, je l’ai vu tenir au moins 40 minutes pendant qu’on était en séance de sport à la gym. Normal." "Quand j’étais joueur, j’étais incapable de faire ce que je fais aujourd’hui, reconnait Deschamps. J’avais d’autres exigences physiques. Aujourd’hui, c’est plus un défi et du plaisir. Si c’était une souffrance, je ne le ferais pas." On veut bien le croire.

ABr