RMC Sport

Equipe de France: Petit "fatigué" par les choix de Deschamps

L'équipe de France aborde un déplacement à hauts risques, ce samedi en Bulgarie (20h45). Une rencontre pour laquelle Emmanuel Petit craint que Didier Deschamps ne compose une équipe plutôt défensive. Ce qui agace le membre de la Dream Team RMC Sport.

Avec quel visage l'équipe de France se présentera-t-elle à Sofia, ce samedi (20h45), pour un match décisif contre la Bulgarie? Seul Didier Deschamps a la réponse. Le sélectionneur des Bleus alignera-t-il d'entrée la talentueuse nouvelle génération, incarnée par Kylian Mbappé, ou optera-t-il pour l'expérience de ses "soldats", comme Moussa Sissoko ou Dimitri Payet? Emmanuel Petit craint que son ex-coéquipier chez les Bleus ne choisisse la seconde option. Et ça l'agace beaucoup.

A lire aussi >> Les Bleus veulent gagner les deux matchs pour s’assurer une Coupe du monde plus facile

"Je me projette aussi à la Coupe du monde en Russie et je me dis: qu'est-ce qu'on veut faire là-bas? Lorsque des adversaires vont monter le niveau d'un cran, on va retourner à ce qu'on faisait avant avec des vieux briscards qui nous colmatent les trucs, mais on sait qu'il n'y aura pas de surprises. Moi ça me fatigue un peu et je suis en attente de Didier qu'il prenne ses responsabilités, qu'il aille au-devant, qu'il n'attende pas la vindicte populaire et médiatique, qui le met sous pression en disant: on réclame du changement!"

A lire aussi >> Mondial 2018: l’Allemagne et l’Angleterre qualifiées

"C'est à n'y rien comprendre"

"C'était le cas avant le match des Pays-Bas, tout le monde réclamait du changement, notamment dans l'animation, et il l'a fait, avec le résultat qu'on connaît (4-0). Derrière il y a ce fameux match contre le Luxembourg (0-0). Le meilleur joueur dans le domaine offensif c'est Mbappé et qui il sort? Mbappé! C'est à n'y rien comprendre. En plus il fait jouer Coman côté droit alors qu'il devait jouer à gauche. Je ne sais pas. Ou alors je ne comprends plus rien, c'est possible, hein..."

A lire aussi >> Bulgarie-France: pour Stoichkov, les Bleus "doivent être préoccupés"