RMC Sport

Equipe de France: Raviot prend la défense de Lloris et Mandanda

Avant les matchs de l'équipe de France contre la Moldavie (22 mars) et l'Islande (25 mars), dans le cadre des qualifications à l'Euro 2020, Franck Raviot, l'entraîneur des gardiens chez les Bleus, s'est confié dans un entretien accordé à Breaking Sport. Il réagit notamment aux critiques dont font parfois l'objet Hugo Lloris et Steve Mandanda.

Son regard sur la grande Coupe du monde réalisée par Hugo Lloris (mais aussi son erreur en finale contre la Croatie)

"Je lui ai surtout reparlé énormément de sa très brillante Coupe du monde. Il a fait une Coupe du monde remarquable. Il a une fois de plus témoigné de sa valeur, si tant est qu’il était nécessaire qu’il le montre au grand public. Il a eu un rôle déterminant et essentiel dans la performance de l’équipe de France. Effectivement, il y a eu cette anomalie en finale, qui n’aura pas porté conséquence."

L'absence de Lloris de la liste des cinq meilleurs gardiens retenus par la Fifa pour l'année 2018

"Je trouve ça très regrettable et dommageable. Je crois qu’il a montré qu’il a été le meilleur gardien durant cette Coupe du monde, qu’il fait partie du top 5 mondial à ce poste. C’est un petit peu décevant de ne pas avoir montré à Hugo qu’il était le plus grand gardien de but de cette Coupe du monde 2018. Il est aujourd’hui à l’apogée de sa carrière. Il est complet. Il a pris une dimension considérable. Il a un impact remarquable envers ses partenaires et sur le jeu. C’est la marque des plus grands."

Les critiques dont fait parfois l'objet Lloris

"Avant la Coupe du monde, il a été critiqué à tort. Il a injustement été montré du doigt. Certains ont même contesté son statut. La démarche était très maladroite et malhonnête de la part des personnes qui ont eu cette attitude. Il a su se mettre dans une bulle de concentration et de travail durant la préparation pour avoir l’objectif d’être prêt le 16 juin contre l’Australie et jusqu’au 15 juillet. Il l’a été. C’est tout à son honneur d’avoir été aussi performant."

Lloris et Raviot
Lloris et Raviot © AFP

Le statut de Steve Mandanda chez les Bleus

"Le plus important, c’est la décision que prend le sélectionneur national, l’orientation que prend Didier Deschamps avec la pleine solidarité de son staff. Il ne faut pas occulter certaines choses. Steve subit des commentaires brutaux, violents, parfois très injustes. Steve, c’est 130 convocations et plus de 10 ans en équipe de France, il mérite le respect. Il sait qu’il a des devoirs et des obligations. Il l’a montré lors du troisième match contre le Danemark (0-0) à la Coupe du monde. Il a assumé cette responsabilité d’être doublure. Etre second, c’est être prêt à tout moment, se préparer en conséquence pour être le plus performant possible quand on fait appel à vous. Steve le sait, il l’a intégré. C’est un grand compétiteur."

L'avenir représenté par Alphonse Areola

"Ce qui fait légitimité, c’est la performance. C’est être régulièrement performant à travers ses obligations en club, avoir la capacité à se remettre en question, à répondre en permanence aux exigences du plus haut niveau. Alphonse fait partie de ce pool de gardiens. Il est champion du monde, comme Steve et Hugo. Ils se doivent d’être le plus performants possibles avec leurs clubs. Ils sont observés, suivis et regardés. On est attentifs à tous les détails, ils le savent."

RR avec Loïc Briley