RMC Sport

Équipe de France: "Tout va bien" pour Lloris, qui espère revenir en janvier

Gravement blessé au bras depuis plus d'un mois, Hugo Lloris était présent jeudi soir au Stade de France pour la victoire étriquée des Bleus contre la Moldavie (2-1), en éliminatoires de l'Euro 2020. L'habituel capitaine de la sélection se dit confiant pour sa convalescence et vise un retour sur les terrains en janvier.

Habituel capitaine de l'équipe de France mais actuellement blessé au bras, Hugo Lloris était jeudi soir au Stade de France pour assister à la victoire compliquée de ses partenaires contre la Moldavie (2-1). Ce succès aurait dû être décisif pour la qualification pour l'Euro 2020, mais les Bleus avaient vu leur ticket être validé avant même le coup d'envoi, grâce au nul de l'Islande contre la Turquie (0-0). "C'est toujours un plaisir de retrouver les copains. En plus, il y a la victoire, même si c'était difficile", a confié le champion du monde au micro de M6.

Lloris en profite pour "trouver de la fraîcheur"

En convalescence après sa fracture avec luxation du coude gauche subie début octobre, à la suite d'une chute en arrière lors d'un match de Premier League de Tottenham à Brighton (défaite 3-0), le gardien de 32 ans en a profité pour rassurer sur son état de santé. "Tout va bien. (...) Il y a toujours des aléas, mais l'objectif est d'être présent pour janvier. Début, milieu ou fin, je ne sais pas. En tout cas, je prends le temps de bien me soigner et revenir en pleine forme", a confié Hugo Lloris, opéré début novembre alors que le staff médical de son club s'y était d'abord opposé.

"J'utilise aussi ce temps pour me régénérer. Je n'ai jamais été absent des terrains aussi longuement. C'est quelque chose de nouveau, mais je le prends positivement. J'utilise ce temps pour trouver de la fraîcheur auprès de ma famille, de mes enfants. (...) Je suis entre de bonnes mains, on avance sereinement. Tout a été fait comme il se devait. Maintenant, place à la rééducation, au renforcement, reprendre progressivement la mobilité et l'assurance", a conclu l'ancien portier de l'OL.

Julien Absalon