RMC Sport

Euro 2016 : Ok, Varane est forfait, mais est-ce que ça veut dire qu’on a déjà perdu l’Euro ?

Blessé à une cuisse, Raphaël Varane a été contraint de déclarer forfait pour l’Euro 2016. Mais l’absence du défenseur central du Real Madrid, remplacé par Adil Rami dans la liste des 23, est-elle vraiment si grave que cela pour les Bleus ?

Il était l’élément-clé de la défense de Didier Deschamps. Le premier nom coché sur la feuille de match par le sélectionneur pour son arrière-garde. Mais pour l’Euro 2016, qui débute le 10 juin, Raphaël Varane ne sera pas là. Blessé à une cuisse, le joueur du Real Madrid a dû déclarer forfait, laissant à Adil Rami sa place dans la liste des 23. « Un coup dur », selon les mots du sélectionneur tricolore, qui avait fait de Varane son joueur le plus utilisé depuis la Coupe du monde 2014.

A lire aussi >> Euro 2016 - Deschamps: "On ne doit pas revoir nos ambitions à la baisse"

« On doit garder de l’ambition, tempère toutefois Deschamps, bien obligé de faire contre mauvaise fortune bon coeur. A partir du moment où on est là, ce n’est pas pour faire profil bas et commencer la compétition en se trouvant des excuses. On ne doit pas revoir les ambitions à la baisse. Il faut toujours avoir des ambitions et tout faire pour aller le plus loin possible. C’est un rapport de force mais on n’y va pas sur la pointe des pieds. On va y aller avec toutes nos qualités et notre force. »

« Le groupe est assez fort pour pallier cette problématique »

Un discours positif malgré ce forfait de taille qui trouve écho du côté des membres de la Dream Team RMC Sport, pour qui l’absence de Varane est largement surmontable avec Koscielny, Mangala, Mathieu et Rami. « J’ai toujours pensé que personne n’était indispensable, explique Frank Leboeuf. En défense c’est préjudiciable mais il y a d’autres joueurs de qualité qui peuvent le remplacer. Je suis persuadé que le groupe est assez fort pour pallier cette problématique. On ne gagne pas un match tout seul, mais on ne le perd pas tout seul. C’est le travail de toute une équipe. »

A lire aussi >> Cantona soupçonne Deschamps de ne pas avoir sélectionné Benzema et Ben Arfa à cause de leurs origines

« Si on en est au point de penser que l’absence de Varane va mettre en difficulté l’équipe de France, ça veut dire qu’on a un groupe trop moyen, estime de son côté Éric Di Meco. C’est l’implication que mettront tous les joueurs dans les tâches défensives qui fera que cette équipe sera solide ou non. Peut-être que l’absence de Varane va obliger les latéraux et milieux de terrain à faire un peu plus défensivement. Du coup, ça peut être mieux pour la solidité défensive de toute l’équipe. » Méthode Coué ou argument valable ? Réponse dès le 10 juin, pour le match d’ouverture face à la Roumanie.

Alexandre Alain Rédacteur