RMC Sport

Euro: les messages forts d'Emmanuel Macron aux Bleus

Dans un entretien exclusif accordé à BFMTV et RMC Sport depuis Clairefontaine, à la veille du début de l'Euro, Emmanuel Macron a raconté ce qu'il a dit à Didier Deschamps et ses joueurs. Avec un objectif clair : ramener la coupe à la maison.

A la veille de l'ouverture de l’Euro (11 juin-11 juillet), il a fait passer "quatre messages simples" aux Bleus. Dans une interview exclusive donnée ce jeudi à BFMTV (et à retrouver également à 18h dans l’émission "Top of the Foot" sur RMC), Emmanuel Macron a raconté ce qu’il a dit à Didier Deschamps et ses joueurs à l’occasion de sa visite du côté de Clairefontaine (Yvelines), où il a déjeuné avec le groupe tricolore.

"Je leur ai dit : "Vous n’avez rien à prouver, vous êtes des très grands joueurs, mais ne lâchez rien jusqu’à la dernière minute." L’équipe qui gagne la compétition est celle qui en veut le plus, a-t-il détaillé. J’y crois très profondément. En 2018, c’est l’équipe de France qui en voulait le plus, il faut que ce soit pareil là. En deuxième, je leur ai dit que le groupe est plus fort que chacun. Je crois que c’est vraiment l’esprit du sélectionneur Didier Deschamps. On a les plus belles individualités de cet Euro sur le papier, il n’y a aucun doute. Mais c’est ensemble qu’ils sont beaucoup plus forts, par la capacité à se sacrifier pour l’un ou l’autre, pour le jeu et le collectif. En troisième, c’est l’enthousiasme. Ils vont retrouver le public pour beaucoup. On est au lendemain de la reprise du sport amateur. Les plus de deux millions de Françaises et Français qui aiment le foot peuvent se réentraîner depuis hier (mercredi), c’est extraordinaire."

"Ils peuvent le faire"

"C’est une nouvelle phase, ils vont pouvoir réenthousiasmer les fans de foot. Je leur ai dit de prendre de l’enthousiasme", a ajouté le président de la République. Le quatrième et dernier message transmis aux champions du monde se voulait plus direct. Comme une évidence. "C’était de la ramener (la coupe). Bien sûr, il faut la gagner ! On n’était pas loin la dernière fois (en 2016). Je pense qu’on a les capacités. Il faut rester humble, on a une poule historiquement dure, mais ils peuvent le faire, c’est l’objectif assigné", a ajouté le chef de l’Etat, avec un large sourire. En se rendant à Clairefontaine ce jeudi, Emmanuel Macron a poursuivi une tradition lancée par Jacques Chirac en 1998 et qu'il respecte depuis le début du quinquennat.

L'Euro commencera pour les Bleus le mardi 15 juin contre l'Allemagne. Ils affronteront ensuite la Hongrie le samedi 19 juin, puis boucleront la phase de groupes avec un choc très attendu face au Portugal, le mercredi 23 juin.

RR avec Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre