RMC Sport

Euro: Maracineanu déconseille aux fans d'aller à Saint-Pétersbourg, si les Bleus vont aux quarts

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu - Icon Sport

Si elle se qualifie face à la Suisse, l’équipe de France disputera son quart de finale de l’Euro vendredi à Saint-Pétersbourg (18h), une ville où la situation sanitaire s’est fortement dégradée. Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports, déconseille aux supporters français de se rendre en Russie.

Il faut déjà se qualifier avant d’y penser. Mais la situation oblige à anticiper les choses. Si l’équipe de France élimine la Suisse en 8e de finale de l’Euro, ce lundi à Bucarest (21h), elle disputera son quart de finale vendredi à Saint-Pétersbourg (18h). Dans une ville frappée de plein fouet par une recrudescence de la pandémie de Covid-19.

"Encourageons-les depuis la France"

En cause? La présence du variant Delta, qui se développe à grande vitesse en Russie. Saint-Pétersbourg a enregistré 110 morts ces dernières 24 heures. Une première depuis l’apparition du coronavirus. Les autorités locales, qui ont comptabilisé 21.650 nouveaux cas en une journée dans le pays, ont pris de nouvelles mesures de restrictions, même si un confinement strict n’est pas encore envisagé.

Dans ce contexte, le gouvernement français invite les supporters à ne pas se rendre sur place en cas de qualification des joueurs de Didier Deschamps. "La situation sanitaire doit primer aujourd'hui en France, a rappelé Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports, sur Europe 1. Beaucoup de cas sont maintenant avérés en Russie. Il faut donc faire attention et j'aurais tendance à dire 'suivons-les, encourageons-les depuis la France' et attendons qu'ils se qualifient pour la demie pour voir comment on peut les suivre sur les phases finales."

"Il faudra peut-être faire un choix entre Saint-Pétersbourg et Wembley"

Maracineanu invite les fans tricolores à patienter en espérant une demi-finale le 6 juillet à Londres, où la situation sanitaire est nettement moins préoccupante. De toute façon, il va falloir choisir. "Si les supporters se rendent directement à Saint-Pétersbourg de Bucarest, il va falloir rester en quarantaine une fois rentrés en France, ce qui leur ferait rater la demi-finale à Wembley, si toutefois on s'y qualifie", précise la ministre.

"Pour le moment, on n'a pas trouvé d'autre solution puisque le déplacement des supporteurs de football ne constitue pas un motif impérieux de déplacement professionnel. Il va falloir peut-être faire un choix entre aller les soutenir à Saint-Pétersbourg ou à Wembley, en quarts de finale ou en demi-finales".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport