RMC Sport

Euro U19 - Ludovic Batelli : "Marquer les premiers contre l’Italie"

-

- - AFP

Invité de l’After Foot sur RMC, Ludovic Batelli, le sélectionneur de l’équipe de France U19 qui s’est qualifiée ce jeudi pour la finale de l’Euro, est revenu sur la montée en puissance de son groupe, sur le talent offensif des Bleuets, mais également sur sa crainte de l’Italie, l’autre finaliste.

Ludovic Batelli, le scénario de la demie face au Portugal était le même que contre l’Angleterre, cette équipe a-t-elle pris confiance ?

Le scénario était un peu différent car contre les Anglais, on fait une très mauvaise entame de match, avec une faute d’inattention sur un coup de pied arrêté. Mais après le but portugais, j’ai senti que cette équipe est vite revenue, et qu’elle n’a même pas douté. A force de conviction, on a égalisé, et par la suite on a fini très fort. A partir du moment où on a mis le deuxième but, le Portugal était devenu un adversaire facile parce qu’on s’est rendu le match facile et que les joueurs ont appliqué à la lettre le plan de jeu.

A lire aussi >> Euro U19 : Mbappé étincelant, des entraîneurs survoltés, l’Italie en finale : ce qu’il faut retenir de France-Portugal (3-1)

Certaines défaites sont finalement utiles ?

Je pense car on a un Tour Elite de très haut niveau où on a gagné, et je pense qu’on est arrivé tout auréolé de ce qu’on y avait fait, mais on est vite revenu à la réalité des choses contre l’Angleterre au bout de dix minutes de jeu. Effectivement cette claque a été salutaire parce qu’après le groupe a réagi mentalement, dans le jeu. On a corrigé quelques choses avec les joueurs, notamment la position du bloc et des intentions de jeu. Et quand vous avez des joueurs qui ont du talent, qui vous écoute et qui mettent en place ce que le staff demande, c’est du bonheur pour tout le monde.

A voir >> Qui sont les U19 français qui vont jouer la demi-finale de l'Euro?

Que pouvez-vous nous dire de Kylian Mbappé, et du potentiel offensif de cette équipe ?

Augustin et Mbappé sont tous les deux performants, ils ont marqué cinq buts chacun et sont très prolifiques. Il ne faut pas oublier d’ailleurs Ludovic Blas qui est souvent impliqué sur les buts et les passes décisives. On a un trio d’attaque qui marche fort, qui donne beaucoup de possibilités et de variété. Ce sont trois jeunes talents qui évoluent déjà en Ligue 1 de manière assez régulière cette année, et cette expérience qu’ils ont acquise au cours de ces six derniers mois en club nous sert énormément. Grâce au talent et à l’efficacité de ces garçons, on a de bons résultats.

A lire aussi >> Euro U19 : Qu’est devenue la génération 1991 victorieuse en 2010

Ne trouvez-vous pas votre équipe plus mure que l’âge réel des joueurs ?

On a mis en place un bloc qui est capable d’agir vite dans les transitions. On a donc mis un projet de jeu en place, mais également un projet de vie, et là les garçons sont fantastiques dans l’animation du groupe, dans la vie de tous les jours. Ils n’ont que 19 ans, mais ce sont déjà de jeunes professionnels pour certains et ils se comportent en terme d’investissement et d’état d’esprit comme des grands. Il y a les trois attaquants qu’on a cités, mais il y a Lucas Tousart qui a fait 21 matchs de Ligue 2 avec Valenciennes. Issa Diop, Jérôme Onguene, sont aussi des joueurs qui sont rompus à la Ligue 1 et là la Ligue 2. Pareil pour Olivier Boscagli et Paul Bernardoni. Quand je vois l’osmose qui règne dans ce groupe, c’est un bonheur, un grand plaisir et une vraie fierté d’être là.

A lire aussi >> Euro U19 : Jean-Kévin Augustin envoie les Bleus en demi-finale face au Portugal

A quoi faut-il s’attendre contre l’Italie ?

Un football italien, de rigueur, d’ultra discipline défensive. Cette équipe est très performante tant qu’il y a 0-0, elle devient très difficile à battre quand elle mène 1-0, et ça devient insurmontable à 2-0, comme face à l’Angleterre en demi-finale. Il faudra sans doute marquer les premiers. Je pense que c’est la clé de ce match. Il faudra tout de même récupérer parce qu’il faisait une température caniculaire avec un taux d’humidité très élevé. La différence se fera avec la fraîcheur mentale de nos joueurs.

A lire aussi >> Monaco : premier contrat pro pour Mbappé