RMC Sport

France-Belgique: Lloris, Varane et Umtiti énormes, Mbappé étourdissant, les notes de ces Bleus qui font rêver

C'est énorme !!! L'équipe de France disputera la finale de la Coupe du monde après avoir dominé ce mardi la Belgique (1-0). Découvrez les très bonnes notes des Bleus. Mentions spéciales pour Raphaël Varane, Samuel Umtiti et Kylian Mbappé.

Hugo Lloris: 9

Au tour précédent, face à l’Uruguay, il avait sorti l’un des plus beaux arrêts de la Coupe du monde sur une tête de Martin Caceres. Contre la Belgique, le capitaine des Bleus a une nouvelle fois balayé les doutes qui l’accompagnaient en amont de la compétition après ses bourdes à répétition commises sous le maillot de Tottenham. Alors que les Bleus étaient sous pression, il a sorti une énorme parade à la 21e sur un tir en pivot cadré de Toby Alderweireld dans la surface française. Un bel arrêt, encore à la 81e, sur un missile d’Axel Witsel.

Benjamin Pavard: 6

Moins en réussite que lors de ses dernières sorties. Beaucoup moins, même. Certes, il avait face à lui l’un des ailiers les plus dangereux au monde, peut-être le futur remplaçant de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. Il n’empêche que Pavard, héros contre l’Argentine et imperméable face à l’Uruguay, a grandement souffert devant Eden Hazard. Il s’est trop souvent fait passer en un-contre-un. Avant de se reprendre en seconde mi-temps. Plus intéressant offensivement, avec notamment une belle frappe du droit juste avant la pause bien détournée par Thibaut Courtois.

Raphaël Varane: 8,5

On ne voit pas comment il ne pourrait pas figurer dans l’équipe-type du Mondial. Excellent depuis le début de la compétition, Varane a confirmé lors de ce match que la défense française s’est peut-être enfin trouvée un grand patron. Solides dans les airs et dans les duels, il a bien muselé Romelu Lukaku, qui avait si facile en quarts de finale face au Brésil. Le Madrilène, qui s’affirme de plus en plus et qui s’est sans doute libéré d’un poids avec son but contre l’Argentine, n’a pas lâché d’une semelle l’attaquant de Manchester United.

Samuel Umtiti: 8,5

Comme depuis le début de la Coupe du monde, Umtiti n’a pas été aussi impeccable que Varane, même s’il l’a bien aidé à contenir Lukaku. Il est notamment passé complètement au travers sur un centre venu de la droite en fin de première période. Fort heureusement pour les Bleus, Lukaku, probablement surpris par ce raté, n’en a pas profité pour trouver la faille. Mais il s’est rattrapé à la 51e en ouvrant le score sur un corner frappé par Antoine Griezmann. Son troisième but inscrit sous le maillot tricolore. Assurément le plus important.

Lucas Hernandez: 6,5

Il continue d’être la "touche sud-américaine". En ne lâchant jamais rien dans le combat qu’il a dû mener face à Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku ou encore Nacer Chadli. En commettant parfois quelques fautes loin de la surface de Lloris, sans prendre de jaune et sans conséquence. Vigilant pour dégager des ballons chauds, il a eu un peu plus de mal après l’entrée de Dries Mertens à l’heure de jeu à la place d’un Mousa Dembélé en difficulté. La vitesse de l’ailier du Napoli lui a fait du mal, mais il n’a jamais cédé.

N'Golo Kanté: 8

Pendant cinq minutes, on s’est demandé où était passé le N’Golo Kanté d’ordinaire si impressionnant. Il semblait alors perdu dans son positionnement et peinait à couper les trajectoires. Il n’a pas tardé à se reprendre. On a alors retrouvé le Kanté si précieux pour mettre la pression sur les deuxièmes ballons et anticiper les transmissions adverses. Toujours aussi actif, il a été le caillou dans la chaussure de la Belgique. Un rôle de l’ombre, mais tellement important. Il aurait simplement pu accélérer davantage avec le ballon.

Paul Pogba: 7

A l’image de Kanté, Pogba a peu à peu élevé son niveau pour répondre à l’intensité d’un tel match. Son rôle n’a pas toujours été simple, notamment quand l’équipe de France a joué très bas durant la première moitié de la première période. Il a alors longtemps couru dans le vide, s’employant à exercer un pressing suffisant pour gêner des Belges souvent en surnombre au milieu de terrain. Il a souvent joué juste dans ses transmissions, notamment à destination de Kylian Mbappé, mais il aurait pu apporter encore un peu plus sur le plan offensif.

Kylian Mbappé: 8

L’équipe de France n’en serait assurément pas là sans son prodige de 19 ans. D’abord peu servi dans les premières minutes, et contraint d’effectuer un travail défensif qui n’est évidemment pas son exercice préféré, il est ensuite monté en puissance. On l’a alors vu faire vivre un calvaire à la défense belge par ses percées et distiller de sublimes ballons, notamment pour Olivier Giroud, qui a gâché une énorme occasion sur une remise du droit du Parisien. Au retour des vestiaires, il a offert une nouvelle balle de but à Giroud sur une talonnade incroyable.

Antoine Griezmann: 7

Il avait promis de répondre enfin aux attentes avant le match contre l’Argentine et avait tenu sa promesse avec un but et une passe décisive au compteur. S’il n’a pas marqué contre la Belgique, Griezmann a une nouvelle répondu présent puisque c’est lui qui trouve Umtiti sur corner sur le seul but de la rencontre. Il a également tenté sa chance à plusieurs reprises, notamment dans le premier acte mais sans succès, et a été très précieux dans l’organisation du jeu.

Blaise Matuidi: 7

Absent contre l'Uruguay pour cause de suspension, Matuidi a retrouvé sa place dans le onze de titulaire, à nouveau dans un rôle de milieu-ailier gauche. En première mi-temps, il a eu beaucoup de mal à se placer et n'a pas suffisamment couvert la zone dans laquelle il était attendu. Il a élevé son niveau de plusieurs crans en seconde période. Il a alors ratissé un nombre incalculable de ballons. Si précieux.

Olivier Giroud: 5

Encore un match frustrant pour le numéro 9 des Bleus, toujours à la recherche de son premier but dans cette Coupe du monde. Le quatrième meilleur buteur de l’histoire des Bleus a fait ce que l’on attendait de lui dans son repli défensif, notamment après le but d’Umtiti quand on l’a vu se redescendre très, très bas pour gratter des ballons. Offensivement, Giroud a été bien plus en difficulté avec des munitions gâchées sur des services pourtant millimétrés de Mbappé. Un soldat, mais son efficacité est toujours attendue.

RR