RMC Sport

France-Cameroun : les cinq dossiers chauds

-

- - AFP

A l’aube du premier match de préparation de l’équipe de France pour l’Euro 2016 face au Cameroun au stade de la Beaujoire, ce lundi soir à Nantes (21h), l’attention sera focalisée sur plusieurs points : la défense tricolore, la prestation de Coman, les coiffeurs du Cameroun… Voici les cinq dossiers chauds à surveiller.

La défense tricolore

Feuilleton de ces deux dernières semaines, avec les forfaits successifs de Raphaël Varane et Jérémy Mathieu, l’appel en renfort d’Adil Rami, et la nomination finale de Samuel Umtiti dans les 23, la défense des Bleus sera forcément scrutée face au Cameroun. Selon les dernières mises en place de Didier Deschamps à l’entraînement, la charnière Rami-Koscielny devrait tenir la corde pour appuyer les latéraux Patrice Evra et Bacary Sagna. Une charnière inédite sous l’ère Didier Deschamps, puisque les deux défenseurs tricolores n’ont évolué que deux fois ensemble, mais avec Laurent Blanc à la tête des Bleus. C’était en amical face aux Etats-Unis en novembre 2011 (succès 2-0), avant une défaite à l’Euro 2012 face à l’Espagne (2-0).

A lire aussi >> France-Cameroun : vers une charnière Koscielny-Rami

Coman peut en profiter

En attendant le retour d’Antoine Griezmann après sa défaite en finale de Ligue des Champions face au Real Madrid, Kingsley Coman devrait profiter de l’occasion pour être titularisé par Didier Deschamps. Une première pour l’ailier du Bayern Munich qui est déjà entré trois fois en seconde période avec les Bleus. Si l’ancien Parisien, qui fêtera ses 20 ans le 13 juin ne jouera pas une place dans le onze du sélectionneur pour l’Euro, il peut en tout cas confirmer qu’il est la meilleure option en sortie de banc pour le staff français.

A lire aussi >> Euro 2016 : Coman préféré à Ben Arfa dans la liste des 23

Les "coiffeurs" du Cameroun

Hugo Broos, le sélectionneur du Cameroun l’a d’ores et déjà annoncé, la rencontre primordiale pour les éliminatoires de la CAN 2017 face à la Mauritanie prévue samedi l’obligera à aligner une équipe bis. Déjà privé du capitaine des Lions Indomptables, Stéphane M’Bia, suspendu, et de Nicolas N’Koulou, le technicien belge se reposera donc sur des seconds couteaux aux postes défensifs, même si Chedjou et Bedimo sont disponibles. En attaque, Vincent Aboubakar et Clinton Njie devraient pouvoir tenir leur place, à moins qu’Hugo Broos ne les ménage également en vue du match face à la Mauritanie.

A lire aussi >> Euro 2016 : France-Cameroun à guichets fermés

Le comportement de Lassana Diarra

Condamné samedi par le TAS à payer une amende de 10 millions d’euros dans le litige qui l’opposait à son ancien club du Lokomotiv Moscou, Diarra, ménagé jusqu’à présent avec les Bleus à cause d’une douleur au genou, n’a repris l’entraînement collectif que dimanche. Difficile dans ces conditions, de savoir si la sentinelle désormais indispensable des Bleus, pourra tenir son rang dans le coeur du jeu de l’équipe de France. A surveiller au moins autant que la possibilité de voir N’Golo Kanté se greffer, en cas d’alerte physique.

A lire aussi >> OM : L.Diarra prend une amende de 10 millions d'euros

Le point d’interrogation autour de Giroud

Très critiqué ces derniers mois pour son manque d’efficacité sous le maillot d’Arsenal, avec une série de 14 matchs sans but entre la mi-janvier et fin-avril (783 minutes), Olivier Giroud sera forcément attendu dans ce premier match de préparation à l’Euro, qui plus est face à une sélection camerounaise largement à la portée des Bleus. Celui qui a inscrit un hat-trick pour son dernier match de Premier League, pour offrir la deuxième place du championnat aux Gunners au dépend de Tottenham. Le meilleur buteur tricolore depuis le Mondial 2014 (5 réalisations en 11 matchs joués), serait bien inspiré d’écarter le spectre de Karim Benzema, non sélectionné par Didier Deschamps.

A lire aussi >> Gignac : "Je souhaite plus que tout que Giroud soit performant"

DC