RMC Sport

France-Cameroun : une défense pas à la hauteur

Rami et Evra

Rami et Evra - AFP

La défense des Bleus est l’un des principaux chantiers de Didier Deschamps avant l’Euro, après les forfaits de Varane et Mathieu. Celle alignée contre le Cameroun (3-2) n’a pas rassuré à 11 jours du début de la compétition contre la Roumanie.

On l’attendait au tournant… et elle a déçu. La défense des Bleus s’est montrée peu rassurante ce lundi pour le premier match de préparation avant l’Euro 2016 contre le Cameroun (3-2). Avec l’absence de Sakho et les forfaits de dernière minute de Varane et Mathieu, le sélectionneur avait décidé d’aligner une charnière expérimentale Rami-Koscielny, deux matchs en commun dans les jambes, dont le dernier datait de 2012.

Et le premier concerné par cette défaillance, certes collective, est Adil Rami. L’ancien lillois n’a pas réussi à se montrer assez autoritaire, impliqué sur les deux buts camerounais. « Je me suis trouvé timide. Je sais que j’ai fait des erreur », a assumé le défenseur central après la rencontre sur Canal+. « Mais mieux vaut maintenant que plus tard ».

A lire aussi >> Les notes des Bleus

Deschamps : « Rami peut mieux faire »

Mais y’aura-t-il seulement un plus tard, alors que se profile un deuxième test samedi contre l’Ecosse à Metz et que Mangala et Umtiti patientent sur le banc ? Si devant la presse, Didier Deschamps a protégé son joueur, son discours sera peut-être tout autre en privé. « Il peut mieux faire sur quelques relances », a simplement prévenu le sélectionneur en zone mixte dans les couloirs de La Beaujoire.

A lire aussi >> Une première réussie pour Margotton

Larqué : « On a simplement eu une confirmation »

« Comme nous sommes des optimistes, on pensait avoir une bonne surprise », analyse Jean-Michel Larqué. Le membre de la Dream Team RMC Sport attend un autre visage de la défense française avant l’Euro. « On a simplement eu une confirmation. C’est un secteur dans lequel l’équipe de France, et Didier Deschamps en particulier, a besoin de travailler et de trouver une solution. »

A lire aussi >> Les buts de France-Cameroun en vidéo

Lloris : « Tout ne peut pas être parfait »

Aux côtés de Rami, Koscielny s’est montré un peu plus à son avantage, sans pour autant avoir été transcendant, peut-être aussi par manque d’automatismes. Sur les côtés, Sagna a tenu son rôle défensivement, alors qu’Evra est lui passé pour une fois à côté du sujet. C’est finalement le capitaine Lloris qui résume le mieux la situation actuelle : « Il y avait une nouvelle charnière. Tout ne peut pas être parfait en si peu de temps. » Le compte à rebours est donc lancé avant la Roumanie le 10 juin.

D.W