RMC Sport

France-Espagne : les Bleus tiennent leurs promesses

Loïc Rémy

Loïc Rémy - AFP

Pour son premier match de la saison, l’équipe de France a logiquement battu l’Espagne (1-0) ce jeudi en match amical, grâce à un but de Loïc Rémy (73e). Sérieux et séduisants, les Bleus confirment leurs belles prestations du Mondial brésilien.

Rarement l’équipe de France aura été autant attendue pour sa rentrée. La rançon de la gloire pour une formation dont les promesses entrevues cet été au Brésil demandaient à être confirmées. Eliminés en quarts de finale de la dernière Coupe du monde par l’Allemagne (0-1), au terme d’un parcours plus qu’honorable, les Bleus avaient renoué le fil d’une complicité avec leur public. Celui-ci ne s’est pas distendu lors de ces deux mois sans matchs internationaux. Les belles intentions sur le terrain non plus. La preuve ce jeudi soir, avec un succès de prestige face à l’Espagne (1-0), dans un Stade de France comble.

« Récompensés » par Didier Deschamps, qui leur a renouvelé sa confiance, les mondialistes français ont continué sur leur lignée. Si le système a évolué (4-2-3-1), les intentions sont restées les mêmes. Les qualités et les défauts aussi. Si la volonté est là, la capacité à se projeter vite vers l’avant également, les Bleus ne sont pas encore parfaitement mûrs. Encore jeunes au niveau du vécu commun, ils ont montré certaines faiblesses dans la gestion du match, avec notamment des offensives jouées trop précipitamment ou des relances dangereuses. Mais la copie parfaite n’existe pas et le bilan est déjà largement positif pour ce premier match de la saison. Il y a un an, personne n’en aurait d’ailleurs demandé autant.

Rémy conclut une action somptueuse

Face à une Roja new-look et moins joueuse que ses glorieuses années, les Bleus se sont créés les meilleures occasions. Guidée par un Paul Pogba très facile au milieu de terrain et un Moussa Sissoko percutant sur son flanc droit, l’équipe de France a plusieurs fois porté le danger sur la cage de David De Gea. Le gardien de Manchester United a même dû s’employer sur les tentatives de Pogba (11e) et Benzema (9e, 39e). Ce dernier a trouvé le chemin des filets au terme d’une action collective lumineuse, mais son but a été refusé pour un hors-jeu inexistant. Cette erreur sera réparée par Loïc Rémy, entré à la place d’un Antoine Griezmann très timide (59e). Suite à un nouveau mouvement d’école et une déviation bien sentie de Sissoko pour Valbuena, l’attaquant de Chelsea a marqué d’une belle frappe du gauche (1-0, 73e).

Dernier buteur français à domicile face à l’Espagne, en 1998 pour l’inauguration du Stade de France (1-0), Zinedine Zidane a donc enfin un successeur. Les Bleus mettent aussi fin à huit ans sans victoire face à la Roja, leur dernier succès remontant au quart de finale du Mondial 2006 (3-1). Didier Deschamps sort donc de cette rencontre avec plus de certitudes que d’interrogations. Si la route qui mènera à l’Euro 2016, organisé en France et pour lequel les Bleus sont donc automatiquement qualifiés, est encore longue, le début du voyage est plutôt agréable.

Alexandre Alain Journaliste RMC Sport