RMC Sport

France-Portugal: Pogba actif, Kimpembe intraitable... les notes des Bleus

Les Bleus de Didier Deschamps, dominés en première période, puis dominateurs (sans être dangereux) en seconde, n'ont pu faire mieux qu'un match nul face au Portugal ce dimanche soir en Ligue des nations (0-0).

Hugo Lloris: 6

Malgré la domination portugaise dans le premier acte, le capitaine des Bleus a vécu une soirée relativement tranquille dans ses buts. Concentré sur une frappe écrasée de Joao Felix (72e), il a vu Pepe faire trembler ses filets sur l'action suivante (74e), mais le défenseur était heureusement hors-jeu. Le gardien a ensuite sorti deux belles frappes de Renato Sanches et Ronaldo dans les derniers instants.

>>> Revivez le direct de France-Portugal

Benjamin Pavard: 6

Il a souvent dû défendre sur le virevoltant Joao Felix, ce qui n’est pas chose évidente, et a eu le mérite de ne pas se faire prendre. Si on l'a peu vu dans le camp portugais avant la pause, il a ensuite profité du réveil des Bleus pour faire quelques montées intéressantes. Sans cependant créer du danger.

Raphaël Varane: 6

Pas d'intervention trop difficile à réaliser, pas non plus de boulette à signaler. En patron de la défense, le Madrilène a envoyé Kimpembe au charbon quand il le fallait, se contentant d'observer les débats un cran en retrait, et de renvoyer quelques ballons de la tête.

Presnel Kimpembe: 7,5

Préféré à Clément Lenglet sur ce match, le Parisien a livré une copie à la hauteur de ses prestations depuis le début de la saison: solide. Auteur d’une sortie utile d’entrée de jeu (5e), il a aussi réalisé une précieuse interception devant Cristiano Ronaldo sur un ballon en profondeur (15e). Un brin trop court en début de seconde période sur un centre de Guerreiro, heureusement mal exploité par CR7.

Lucas Hernandez: 7

De l’engagement, de l’activité: le joueur du Bayern a montré qu’il avait faim de football. C’est sans doute lui qui a signé le geste défensif de la première période en taclant parfaitement un CR7 qui allait allumer Lloris à bout portant dans la surface (24e). Il a aussi su être vigilant sur les accélérations de Semedo. On aurait peut-être aimé le voir davantage sur un plan offensif.

N’Golo Kanté: 5

Il était positionné en pointe basse du fameux losange, avec Rabiot à gauche, et Pogba à droite. Plusieurs fois en retard sur ses interventions, face à Danilo ou Semedo, il a signé une bonne récupération en toute fin de première période, mal exploitée par les Bleus, et a joué un cran plus haut en seconde quand les siens monopolisaient la balle. Il rayonne globalement moins qu'il ne le faisait en 2018.

Adrien Rabiot: 5

Quand il a eu le ballon dans les pieds, il a rappelé qu’il est un joueur à l’aise techniquement, capable de casser une ligne ou de délivrer un bon centre pour Pogba (17e). Mais à l'inverse du Mancunien, il a disparu en seconde période, et ne s'est pas souvent montré disponible quand son équipe avait la possession.

Paul Pogba: 6

Il avait confié sa joie d’être de retour avec les Bleus en conférence de presse cette semaine, et s’est vu offrir ce dimanche une première titularisation depuis juin 2019. Dans un premier temps, il a été assez discret lui aussi, et l’on a un peu trop vu Bruno Fernandes – son coéquipier à Manchester United – qui évoluait dans son secteur. Il est cependant monté en puissance au retour des vestiaires, et a été un acteur important du réveil français. Attention aux multiples touches de balle qui ralentissent le jeu.

Antoine Griezmann: 4

Positionné en pointe haute du losange, dans un rôle de numéro 10, le Barcelonais avait sur le papier pas mal de libertés. Mais il a parfois donné l’impression de marcher sur les pieds de Giroud et Mbappé. Il a aussi manqué plusieurs transmissions autour de la surface portugaise. Un match assez moyen, en somme, malgré une frappe tendue du gauche en première période (32e).

Olivier Giroud: 4

Auteur d’un doublé mercredi contre l'Ukraine pour sa 100e avec les Bleus, il a vécu une soirée beaucoup moins drôle. Touché à la tête d’entrée de jeu, sevré de ballons, il n’est pas parvenu à combiner avec Kylian Mbappé, sans que l’on sache si le problème venait du système ou de l’entente technique entre les deux. Une frappe au-dessus du cadre sur un ballon qui trainait (44e), et c’est à peu près tout. Remplacé par Anthony Martial (74e).

Kylian Mbappé: 4,5

Muselé par la paire Pepe-Dias en première période, il s’est ensuite illustré en enrhumant Danilo Pereira, son futur coéquipier à Paris, mais en se montrant trop gourmand sur une tentative de ballon piqué (47e). Quelques appels intéressants, non récompensés, avant de laisser sa place à Kingsley Coman (84e).

CC