RMC Sport

France-Turquie: Giroud retourne à Chelsea "gonflé à bloc"

Buteur en Islande vendredi (1-0), puis contre la Turquie ce lundi (1-1), Olivier Giroud a pris du plaisir avec les Bleus et espère clairement que sa situation changera à Chelsea.

Il n’a joué que 191 minutes avec Chelsea depuis le début de saison. Cinq petites apparitions et un but. Alors Olivier Giroud profite des matchs de l’équipe de France. Et avec le maillot des Bleus, l’attaquant de 33 ans est toujours aussi efficace. Titulaire et buteur sur penalty vendredi en Islande (1-0), gêné à un genou avant le match face à la Turquie ce lundi, il est sorti du banc de touche au Stade de France pour donner l’avantage aux champions du monde en titre (76e). Une tête qui aurait pu offrir aux Bleus leur ticket pour l’Euro 2020… si Kaan Ayhan n’avait pas égalisé (82e) et permis aux Turcs d’arracher le nul (1-1).

"On avait peut-être fait le plus dur en marquant ce but dans les dernières minutes. Mais on s’est encore fait piéger sur un coup de pied arrêté", regrette Olivier Giroud, clairement motivé au moment d’entrer sur la pelouse (72e) et de transformer son premier ballon en but. "Antoine (Griezmann) a très bien tiré le corner. Il fallait être à la bonne place au bon moment, comme on dit. C’est un coup de tête rageur", analyse le troisième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France (38), derrière Michel Platini (41) et Thierry Henry (51). De la rage, pour convaincre certainement plus Frank Lampard, son entraîneur à Chelsea, que Didier Deschamps, qui lui fait confiance chez les Bleus.

Griezmann: "Giroud nous fait énormément de bien"

Va-t-il envoyer des vidéos de ses buts en sélection à son coach anglais pour gagner du temps de jeu ? "Non, non… Il doit sûrement voir les matchs, sourit Olivier Giroud. On verra. En tout cas, je remonte à Chelsea gonflé à bloc. Pour diverses raisons, j’ai eu peu de temps de jeu depuis le dernier rassemblement. Evidemment, ça fait du bien d’être décisif." Et tous les Bleus lui souhaitent de l’être aussi souvent que possible.

"Moi non plus, je n’ai pas joué le dernier match, blague d’abord Antoine Griezmann avant de défendre son compère. Chaque entraineur a ses joueurs, sa tactique. Le plus important pour nous, c’est qu’il fasse ses matchs en sélection. Même s’il ne marque pas, il nous fait du bien, dans le jeu long, dans les remises, quand on va s’appuyer sur lui. C’est notre Olivier. Il nous fait énormément de bien. C’est à nous de le mettre dans les meilleures conditions pour qu’il soit en pleine confiance, qu’il se sente du mieux possible avec l’équipe de France." Même si les Blues continuent de l'ignorer, Olivier Giroud a rendez-vous dans un mois avec les Bleus.

LP avec LT, AA