RMC Sport

Les notes des Bleus: Griezmann en grande forme, Ben Yedder trop tendre

L’équipe de France a concédé un match nul face à la Turquie, ce lundi au Stade de France, en éliminatoires de l’Euro 2020 (1-1). Emmenés par un Antoine Griezmann des grands soirs, les Bleus ont longtemps cru l’emporter grâce à l’entrée d’Olivier Giroud, qui a remplacé un Wissam Ben Yedder en difficulté.

Steve Mandanda 5

Il n’a pas été énormément sollicité dans ce match entre la France et la Turquie, ce lundi, en éliminatoires de l'Euro 2020 (1-1). Mais il a tout de même concédé un but. Certes, la tête placée de Kaan Ayhan est puissante, mais le gardien de l’OM aurait sans doute pu boucher un peu mieux son premier poteau. Auteur d’une sortie autoritaire devant Yilmaz en première période, sa prestation laisse un petit goût amer.

Benjamin Pavard 4

Une partition très moyenne du latéral droit des Bleus. Brouillon et parfois maladroit, le défenseur du Bayern Munich n’a pas vraiment brillé dans son couloir. En difficulté sur les rares offensives turques de la soirée, l’auteur de la "frappe de bâtard" du Mondial 2018 a semblé assez fébrile. C’est lui qui couvre le hors-jeu sur l’égalisation d’Ahyan (82e). Ses montées n’ont rien donné de bon.

Raphaël Varane 7

Impérial dans l’axe central, le défenseur du Real Madrid a fait honneur au brassard qu’il portait en l’absence d’Hugo Lloris (blessé). Intraitable de la tête, le libéro de 26 ans a remporté quasiment tous ses duels. Une bonne présence sur les corners offensifs. Il s’est comporté en patron au Stade de France.

Clément Lenglet 5,5

Plutôt solide dans l’ensemble, il a coupé plusieurs actions turques et enlevé quelques ballons chauds. Son association avec Varane fonctionne de mieux en mieux. Mais contrairement à son partenaire de l’axe, le Barcelonais a laissé un peu d’espace dans son dos. Satisfaisant tout de même à ce niveau de compétition.

Lucas Hernandez 6,5

Percutant et inspiré dans son couloir, le latéral du Bayern Munich a livré un match d’une haute intensité. Ses récupérations tranchantes et ses percussions balle au pied ont fait beaucoup de mal aux Turcs. Un joli rush conclu par une frappe à côté (55e). Averti pour un tacle en retard sur Karaman (49e), il a proposé un duel viril à ses adversaires. Un match très sérieux.

Corentin Tolisso 5

Des courses et de l’activité, mais quelques approximations aussi. Aligné dans le cœur du jeu, le milieu de terrain du Bayern Munich a beaucoup travaillé pour colmater les brèches et empêcher les Turcs de mettre leur jeu en place. Mais ses ouvertures n’ont pas toujours été bien réalisées. Correct sans être incroyable, il a fait son boulot. Sans dépasser sa fonction. 

Moussa Sissoko 4,5

Titularisé à droite, le joueur de Tottenham ne s’est pas économisé. Dans son style habituel, il a multiplié les courses pour tenter de défendre et attaquer. Mais au final, il n’a pas pesé énormément sur cette rencontre. Il a pourtant eu deux grosses occasions pour ouvrir le score en première période (17e, 26e), mais il les a mal négociées.

Kingsley Coman 6,5

Il avait du feu dans les jambes en première période. Virevoltant sur son aile gauche, le dribbleur du Bayern Munich a posé d’énormes problèmes à Zeki Celik. Sa vitesse de course et son coup de rein dévastateur lui ont permis d’amener un danger constant, à l’image de sa superbe remise en talonnade pour Griezmann (17e) ou de son centre repris par Sissoko (26e). Une bonne frappe enroulée au-dessus (22e). Moins en vue après la pause, il a baissé en régime au fil du match. Remplacé dans les dernières minutes par Ikoné.

Blaise Matuidi 5

Comme à son habitude, il n’a pas ménagé ses efforts sur la pelouse de Saint-Denis. Positionné côté gauche, le milieu de terrain de la Juventus Turin a beaucoup couru afin de presser et fatiguer ses adversaires. Mais ses limites techniques ne lui ont pas permis de faire la différence devant. Plus utile dans l’entrejeu que sur une aile. Remplacé à la 77e par Lemar.

Antoine Griezmann 7,5

Devant une ligne de milieux endurants mais peu créatifs, le joueur du Barça a dû prendre le jeu des Bleus à son compte. En décrochant encore plus qu’à l’accoutumée, "Grizou" a tenté d’imprimer le tempo et de servir au mieux ses partenaires. Sans oublier de travailler défensivement. Une frappe sur le gardien (17e) et une autre enroulée à côté (36e). De l’envie, jusqu'à un ultime rush à la 90e+5, et de l’inspiration. Récompensé de ses efforts par un corner décisif pour la tête de Giroud (75e).

Wissam Ben Yedder 3,5

Aligné à la pointe de l’attaque à la place d’Olivier Giroud, l’attaquant de Monaco a vécu une soirée assez galère pour sa septième sélection. Timide et esseulé, il n’a pas su saisir sa chance dans cette rencontre. Au milieu de la solide charnière Demiral-Söyüncü, l’avant-centre de poche s’est fait bouger. Ses partenaires n’ont pas réussi à le trouver. Mieux après la pause, il a délivré quelques remises intéressantes. Mais c’est insuffisant, à l’image de sa passe trop profonde pour Coman à la 63e. Logiquement remplacé à la 72e par Giroud, qui a marqué trois minutes plus tard.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur