RMC Sport

France-Turquie: quelles sont les conditions pour une éventuelle annulation?

Ben Yedder lors de Turquie-France

Ben Yedder lors de Turquie-France - ICON

Le match des éliminatoires de l'Euro 2020 France-Turquie ce lundi (20h45) au Stade de France est classé à hauts risques en raison de la forte affluence turque et des tensions entre les deux pays, décuplées depuis l'intervention armée de la Turquie en Syrie face aux forces kurdes. Une deuxième raison légitime pour annuler la rencontre selon certains politiciens. Quelles sont les conditions d'une éventuelle annulation?

Et si France-Turquie était annulé? Contactées ce lundi midi par RMC Sport, l'UEFA et la FFF assurent que cette rencontre capitale dans la course à la qualification pour l’Euro 2020 aura bien lieu ce lundi soir au Stade de France. Pourtant, pour des raisons politiques dues à l’intervention armée de la Turquie en Syrie contre les forces kurdes, certaines voix s’opposent à la sa tenue. "On ne peut décemment accueillir demain (lundi) au Stade de France ceux qui saluent le massacre de nos alliés kurdes", a tweeté le député de l’UDI Jean-Christophe Lagarde. "Si les footballeurs turcs font des saluts militaires, ils doivent s'attendre à être traités comme des militaires d'une armée ennemie. On ne joue donc pas au foot contre eux, juge Jean-Luc Mélenchon. La base de l'esprit sportif n'est plus là!" Des avis tranchés partagés aussi par certains internautes. Mais quelles seraient les conditions d’une annulation du match France-Turquie? Et quelles en seraient les conséquences?

Pour une demande de report

Dans son règlement, l’UEFA rappelle "qu’aucun changement de date n’est autorisé sauf en cas de décision contraire" de l’instance européenne. Dans le cas de France-Turquie, bien que classé à hauts risques, il n’est pas possible d’annuler la rencontre pour des raisons de sécurité. La raison étant politique, il s’agirait d’une demande de report voire d’un "refus de jouer" (article 30). Dans tous les cas, c’est à la FFF et son président Noël Le Graët que revient la responsabilité de prendre cette décision. Pour une demande report, la Fédération doit informer l'Administration de l'UEFA. "Celle-ci décide de confirmer le déroulement du match comme prévu ou de procéder à d’éventuels changements concernant le site, la date et/ou l’heure de coup d’envoi." Ces décisions sont prises "sans préjudice d’éventuelles sanctions disciplinaires."

Pour un refus de jouer

Dans ce cas, la FFF doit informer l’Instance de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA. Celle-ci prend alors une décision. Si l’instance européenne n’accepte pas cette requête, la FFF s’expose à des sanctions allant jusqu’à la disqualification (les résultats et les points de tous ses matchs sont annulés). Elle perd aussi "tout droit de recevoir des contributions financières de l’UEFA." La Turquie aurait aussi le droit de réclamer un dédommagement "pour perte financière."

AB