RMC Sport

France-Ukraine, les notes: Giroud et Mbappé passent à côté, Kimpembe malheureux

Les Bleus ont manqué leur entrée dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, en concédant ce mercredi soir le nul 1-1 face à l'Ukraine. Auteur de l'ouverture du score, Antoine Griezmann a été le meilleur Français. Mais ses partenaires d'attaque, Olivier Giroud et Kylian Mbappé, ont été très médiocres.

Lloris (5)

Il ne peut rien sur le but contre son camp de Kimpembe (57e). Pour le reste, le capitaine a rendu une copie propre. Même s'il a eu quelques ballons à capter, il s'avère qu'il n'a pas eu le moindre tir cadré à gérer.

Pavard (6)

Le jeu a d'abord penché à droite, et il en est largement responsable. Il a fait preuve d'une activité débordante en première période. C'est son appel (hors-jeu) qui déclenche l'action aboutissant à l'ouverture du score. Il a aussi cumulé les centres, mais a manqué de précision. Comme le reste de l'équipe, sans doute parce que les Ukrainiens ont été plus menaçants, le latéral du Bayern Munich a baissé de rythme après la mi-temps.

Varane (6)

Son match a d'abord commencé avec une petite bévue, qui a donné lieu à la première frappe de la rencontre. Il a ensuite joué assez juste, avec cette capacité à pouvoir allonger, comme il l'a fait au début du mouvement sur le but. Sur l'aspect purement défensif, il a été au rendez-vous.

Kimpembe (5)

Un match d'une grande satisfaction, dans la lignée de ses performances au PSG... jusqu'à ce but contre son camp malheureux. Il était pourtant sur la trajectoire, mais son mauvais réflexe, sur un geste presque nonchalant, a coûté cher.

Hernandez (5,5)

Comme à son habitude, le latéral gauche s'est constamment montré disponible. Moins sollicité que Pavard, il a tout de même donné la possibilité à Giroud d'ouvrir le score. Sa prestation est quelque peu ternie par ce manque d'impact face à Malinovskyi, sur l'action de l'égalisation.

Coman (5)

Aligné sur l'aile droite, le Bavarois a malmené Mykolenko et Matvlyenko avec ses accélérations, ses crochets, ses appels tranchants. Seulement, ses initiatives ont souvent manqué d'une conclusion intéressante. Il aurait toutefois dû obtenir un penalty pour une obstruction assez grossière du gardien adverse (22e). Remplacé peu après l'heure de jeu par Dembélé qui, deux ans et quatre mois après sa dernière apparition en Bleu, n'a pas su faire la différence pour briser le double verrou ukrainien.

Kanté (5)

Un match moyen. Face à un bloc bas très compact, son profil a montré ses limites. Le milieu de Chelsea a tout de même récupéré des ballons, et a bien failli faire la différence en jaillissant sur un contre (83e). Mais globalement, il ne s'est pas montré incontournable, y compris lorsque l'adversaire a eu son temps fort en seconde période.

Rabiot (5)

On l'attendait au poste de milieu gauche, il a finalement démarré dans l'axe à la place de Pogba. Le milieu de la Juventus s'est moins montré à son avantage que lors de son match au Portugal - sans doute parce qu'il n'avait pas la liberté de se projeter et que la tactique adverse a limité les solutions de passe vers l'avant. Une prestation sans saveur, et finalement insuffisante.

Mbappé (3,5)

Sa moue au moment de céder sa place à la 77e minute se comprend. L'attaquant du PSG est clairement passé à côté de son match. Ailier gauche au début, en pointe à la fin, le crack aux 100 buts en Ligue 1 n'a pas été suffisamment précis quand il le fallait. Ses frappes n'ont rien donné, ni ses choix balle au pied. Une prestation qui rappelle encore les difficultés du "génie français" à exister face à un adversaire aussi discipliné et prudent. Pour ne rien arranger, le but ukrainien est aussi la conséquence de son manque d'engagement sur l'action en question. Anthony Martial, qui l'a remplacé, n'a pas plus pesé.

Griezmann (7)

Le meilleur joueur français sur le terrain. Toujours dans ce rôle d'attaquant de soutien qui aime décrocher, l'attaquant du Barça a débloqué le score grâce à cette splendide frappe enroulée du pied gauche (19e). Un but qui lui permet de rejoindre David Trezeguet dans l'histoire des Bleus. Par ailleurs, il a tenté de fluidifier le jeu. Mais l'animation offensive et les performances individuelles autour de lui n'étaient pas suffisamment bonne pour que ses efforts paient. Sans doute a-t-il manqué un peu d'inspiration supplémentaire. Mais en marquant, il avait déjà rempli sa part du contrat.

Giroud (3)

Un match à oublier pour le numéro 9. Il est certes difficile pour un attaquant de pointe d'exister dans une telle rencontre. Mais lorsque des situations se présentent, il se doit d'être plus dangereux. Or, le buteur de Chelsea n'a pas réussi à le faire, manquant notamment une belle occasion d'ouvrir le score. Pogba l'a remplacé dès la 63e minute, pour renforcer le milieu de terrain, sans succès.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport