RMC Sport

Kanté, Payet, Coman : Deschamps justifie ses choix

-

- - AFP

Le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, a donné la liste des joueurs convoqués pour les matches amicaux face aux Pays-Bas et la Russie (25 et 29 mars). Sans grandes surprises, N’Golo Kanté et Dimitri Payet (ré)intègrent les Bleus. Didier Deschamps est également revenu sur le cas Ribéry, l’affaire Valbuena-Benzema et la sortie des ministres et autres personnalités politiques sur ce dossier.

Sur la « chance » accordée à Dimitri Payet

« J’ai des choix difficiles à faire. Si je ne l’avais pas pris, ça aurait été pour des raisons autres que se performances sportives. Je reste dans ma logique sportive. Ça me semble logique qu’il puisse revenir dans l’équipe. Je n’ai pas eu de problèmes avec lui, je l’ai déjà dit ! il aura du temps de jeu, à lui de prendre sa chance. Il y a des choix et de la concurrence, j’ai 23 garçons à prendre, je ne peux pas faire une liste extensible. Dimitri ne joue pas sa vie sur ces deux matches. Je n’étais pas satisfait de lui sur le terrain et seulement sur le terrain. Dimitri joue surtout à gauche, mais aussi à droite et en 10, c’est bien un garçon polyvalent. Il a beaucoup de liberté. »

Sur la perche tendue par Ribéry

« Je suis content pour Franck de le voir avec le sourire, retrouver le plaisir de jouer. Il a enchainé deux matches de 90 minutes. Deux mots dans sa bouche ont excité beaucoup de monde. Aujourd’hui, le constat que je peux faire, c’est que je suis content pour lui. Ça m’a fait rire ce que ça a pu déclencher. »

Sur l’énigme Kanté

« Je ne suis obligé de rien. Je le sélectionne si j’ai envie. Leicester est premier du championnat anglais, il aligne les performances de haut niveau. Il prend la place de Morgan (Schneiderlin), c’est vrai, mais je veux plus d’informations sur N’Golo, pour voir s’il pourra représenter la France à l’Euro. C’est un milieu de terrain complet, il sent les trajectoires, il a un gros volume physique. C’était moins mis en relief à Caen, mais je le suivais déjà là-bas. »

Sur Kingsley Coman

« Il est là, j’ai confiance en lui, je crois en son potentiel. Il est au Bayern, il a de la concurrence avec des internationaux. Quand il joue, il est très performant. C’est un joueur qui percute beaucoup avec des dribbles rapides. Si je le prends c’est que je crois en lui. »

Sur la jeunesse conquérante

« Je n’ai pas de problème avec la jeunesse. Si j’estime qu’un joueur de 20 ans peut être plus utile qu’un joueur plus ancien je le prendrai. Il faut garder l’enthousiasme, l’insouciance. Martial et Coman sont dans des clubs exigeants, c’est normal que je les prenne. Ils doivent acquérir du temps de jeu et de l’expérience comme Nabil (Fékir ndlr) ou Antoine (Griezmann ndlr). »

Sur le contre-le-montre de Fekir

« Nabil va reprendre le 10 avril contre Lorient normalement. L’important c’est qu’il récupère ses qualités physiques et footballistiques. Je n’ai pas fait une croix dessus, on verra s’il reprend les conditions physiques. »

Sur la réunion Le Graët/Benzema-Valbuena

« Je parle directement avec mon président, je n’ai pas à être à cette réunion. C’est fatiguant de tourner autour du pot. Je suis là pour choisir, donc je choisirai. Chacun son avis, il y a deux personnes qui décident, c’est mon président et moi-même. Je déciderai au moment voulu. »

Sur l’ingérence des politiques

"Il n'y a rien qui m'agace. Messieurs le 1er ministre et ministre des Sports ont pris une position. J'en prends acte. Mais ils ont précisé une chose importante, c'est que la décision finale appartient au président de la FFF. Chacun est libre de donner son avis."

B.Duguine