RMC Sport

L'anecdote marrante de Deschamps, qui ne "comprend pas tout" à la musique des Bleus

Dans une interview accordée au "Monde", Didier Deschamps admet ne pas être complètement à jour sur le "rap et les musiques actuelles" écoutées par les joueurs de l'équipe de France dans les vestiaires.

Didier Deschamps n'est manifestement pas à la pointe sur la playlist de Presnel Kimpembe. Interrogé dans une interview au Monde sur son rapport à la génération actuelle, l'entraîneur de 51 ans explique qu'il "ne prend que les bons côtés", même s'il évoque un "taux d'écoute réduit".

Il constate que les jeunes joueurs "veulent tout, tout de suite" et qu'ils "s'en donnent les moyens en n'hésitant pas à partir très tôt dans les grands clubs". Puis en abordant les "centres d'intérêt différents", il a confié être quelque peu dépassé par les goûts musicaux de son groupe.

>> Didier Deschamps est l'invité de Rothen Régale vendredi 20 décembre sur RMC

Du Michel Fugain en Russie

"Ils ont leurs moments de liberté et des centres d’intérêt différents, mais ils peuvent parfois être déroutants. Pour la musique, par exemple. Ils écoutent du rap et des musiques actuelles, je ne comprends pas toutes les paroles, mais de temps en temps ils mettent une chanson des années 1980. Je me dis alors qu’ils veulent me faire plaisir ou ont quelque chose à me demander", plaisante-t-il.

"Ils ont mis du Michel Fugain dans le car en Russie. Les trentenaires ont apprécié", raconte également Didier Deschamps, après avoir notamment expliqué que son fils de 23 l'aidait à "combler" l'écart générationnel au sein de son équipe.

Pendant la Coupe du Monde 2018 en Russie, les nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient que les Bleus n'étaient effectivement pas très friands de variété française, mais préféraient plutôt les titres rythmés de Naza, Vegedream, Niska, Jul ou encore Aya Nakamura.

JA