RMC Sport

On a trouvé pourquoi les Bleus ratent leurs entames (enfin presque)

Antoine Griezmann

Antoine Griezmann - AFP

Comme souvent, l’équipe de France a raté son entame de match ce vendredi face à la Bulgarie (4-1), en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Une mauvaise habitude qui peut s’expliquer de plusieurs manières assez rationnelles… ou pas.

Parce que « daber » pendant l’échauffement, ça ne suffit pas

Ah ça, ils nous ont fait « kiffer » pendant l’Euro ! Et leurs célébrations de buts sont devenues des classiques des cours de récré. Les mains en forme de téléphone d’Antoine Griezmann, le dab de Paul Pogba, des « checks » à chaque fois un peu plus élaborés… Les Bleus ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de fêter un but. Mais tester tout ça pendant l’échauffement, mieux vaut éviter.

A lire aussi >> France-Bulgarie, les notes des Bleus : Gameiro fracassant, Pogba beaucoup moins... 

Parce qu’ils aiment les « remontada »

Le Stade de France n’était pas plein pour le match face à la Bulgarie. La renommée de l’adversaire n’a pas aidé à attirer les foules dans l’enceinte de Saint-Denis. Alors les Bleus ont récompensé les 60 000 « courageux » qui avaient acheté leur billet en leur offrant un peu de suspense. Prendre un but dès la 5e minute ? Cela met un peu de piment et permet de s’offrir une petite « remontada ». Imaginez l’ennui si l’équipe de Didier Deschamps avait mené 2-0 au bout de dix minutes…

A lire aussi >> France-Bulgarie, Deschamps : "Pogba peut et doit faire mieux" 

Parce que l'ambiance du vestiaire est trop zen

A la grande époque de l’équipe de France championne du monde et d’Europa, Patrick Vieira badigeonnait toujours le haut de son maillot avec du Vicks Vaporub, histoire de mieux respirer et de se réveiller un peu. A voir les débuts de matchs des Bleus depuis quelques temps, on a plutôt l’impression que l’ambiance dans le vestiaire est plutôt aux huiles essentielles, à l’encens et à la lumière tamisée. Forcément, ça pique un peu lors de la rentrée sur la pelouse.

A lire aussi >> Equipe de France : Gameiro-Griezmann, les "GG" se marient déjà bien 

Parce que Pascal Dupraz n’est pas sélectionneur

La lumière éteinte, une vidéo avec des messages de proches et une déclaration d’amour. Préparer ses joueurs à partir au combat, ce n’est pas plus compliqué que ça. Pascal Dupraz en sait quelque chose, lui dont la causerie avant le match face à Angers, lors de la 38e journée de L1 la saison dernière, avait porté ses fruits et fait le tour du web. Alors, Dupraz futur adjoint de Deschamps pour que les Bleus soient enfin réveillés dès le coup d’envoi ? Ce serait « juste beau ».

A lire aussi >> France-Bulgarie, les buts en vidéo : Gameiro voit double, Payet et Griezmann s’amusent 

Alexandre Alain