RMC Sport

Ribéry, c’est quoi le problème ?

Franck Ribéry

Franck Ribéry - -

Très décevant depuis son retour en équipe de France, Franck Ribéry, qui n’a plus marqué avec les Bleus depuis avril 2009, garde la confiance de Laurent Blanc. Explications.

Très moyen au Luxembourg et face à la Biélorussie, auteur de 30 minutes loin d’être inoubliables contre la Croatie en mars dernier au Stade de France, le bilan de Franck Ribéry, depuis son retour en équipe de France après sa suspension, est plus qu’insuffisant.

Vendredi soir, Laurent Blanc l’avait pourtant aligné sur le côté gauche de l’attaque, là où Ribéry évolue avec le Bayern. Le poste qu’il a toujours désiré en équipe de France. Laurent Blanc avait décidé de décaler Florent Malouda, plus habitué au flanc gauche, à un rôle inédit sur le côté droit où il est loin d’avoir démérité.

Malgré cette marque d’attention pour certains ou ce simple choix tactique pour d’autres, la star du Bayern est passée à côté de son match. Bien que volontaire et dynamique, il n’a jamais su faire la différence. Il s’est même marché sur les pieds à quelques reprises avec ses coéquipiers.

Alors simple passage à vide ou malaise plus profond ? Ribéry manquait cruellement de rythme. Il n’a plus joué de match officiel depuis le 7 mai dernier, en championnat à St Pauli, où il avait d’ailleurs inscrit un doublé.

Blanc : « Les retours ne se font pas comme ça »

Pour Laurent Blanc qui l’apprécie particulièrement, c’est avant tout un souci physique. « Les retours ne se font pas comme ça, a-t-il expliqué samedi en conférence de presse. Ce garçon a traversé beaucoup de problèmes et de blessures. Il revient à un certain bon niveau avec le Bayern Munich. Mais ce qui le désavantage beaucoup, c’est qu’il a arrêté le 7 mai. Même si inconsciemment, tu te dis que tu vas être concerné et motivé, la prise, tu la débranches. Tu es obligé. Il y a la famille, le mariage du frère. C’est difficile de se rebrancher et de recharger les piles. Que ce soit pour lui comme pour d’autres, c’est très difficile. C’est ce que je crains. Il a fait un match moyen comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Il ne faut pas faire une fixation sur lui. Quand on prépare un match important, il faut mettre les meilleures armes de son côté. Franck peut nous faire gagner un match. » Au niveau du groupe, le joueur n’a pas changé ses habitudes. Chambreur et amuseur public, il reste le même. « Ribéry sur la pointe des pieds ? Non, c’est surtout de l’extérieur qu’on a l’impression qu’il est en sursis (rires) explique Florent Malouda. Franck est toujours le même. Il sera toujours le même. » A lui désormais de retrouver de sa superbe pour relancer les Bleus. Son statut au sein du groupe France n’est, pour le moment, en aucun cas bouleversé.

dossier :

Franck Ribéry

M.B à Donetsk