RMC Sport

U17 : les mini-Bleus champions d'Europe !

-

- - -

Vainqueurs de l’Allemagne en finale grâce notamment à un triplé d’Edouard (4-1), les Bleus U17 ont été sacrés champion d’Europe ce vendredi, en Bulgarie. C’est le deuxième titre pour la France dans cette catégorie.

On attendait Luca Zidane, héros de la demi-finale en arrêtant trois penalties. On a eu Odsonne Edouard. Trois fois. Auteur d’un superbe triplé face à l’Allemagne (4-1), le jeune buteur du PSG a hissé les mini-Bleus sur le toit de l’Europe, onze ans après la génération Ménez-Nasri-Ben Arfa-Benzema, la seule jusqu’alors à avoir soulevé le trophée dans cette catégorie U17 pour la France. Une superbe victoire. Méritée, nette et sans bavure, face à des Allemands qui n’avaient pas encaissé le moindre but dans la compétition, avant d’être emportés par la tornade tricolore.

Pourtant, les Bleus se sont fait peur. Gâchant, comme le score ne l’indique pas, un nombre incalculable d’occasions. A 2-0, après deux buts opportunistes du buteur maison (40e, 47e), les Français ont vu l’Allemagne revenir grâce à Karakas (50e), contrant de la tête une double parade peu heureuse de Zidane fils. La suite est un festival de ratés des jeunes Français, jusqu’à la délivrance, issue du pied droit d’Edouard d’un élégant piqué (70e), le propulsant meilleur buteur de l’histoire de la compétition, avec huit réalisations. Le csc de Gül, dans les arrêts de jeu (80e+3), rendra finalement plus lisible au tableau d’affichage la mainmise française.

Le Graët : « Collectivement, l’équipe est très, très forte »

« C’est le travail accompli avec ce groupe depuis deux ans, se félicite Jean-Claude Giuntini, l’entraîneur de ces mini-Bleus. C’est un travail par petites touches. Un travail invisible, dur, long, avec beaucoup de remises en question. On a toujours eu le souci de développer du jeu, des attaques rapides, placées. Les chiffres en attestent. Notre succès, c’est la qualité des joueurs mais aussi un état d’esprit et la volonté de développer du jeu ensemble. On dit souvent que les joueurs ont des projets individuels. Mais je peux vous garantir qu’ils ont pris beaucoup de plaisir à jouer et à vivre ensemble. »

De quoi ravir le président de la Fédération Noël Le Graët, impressionné par la maturité de ce groupe si prometteur. « L’équipe joue parfaitement bien, le jeu est agréable, ils sont complémentaires, c’est une magnifique équipe, a-t-il confié sur RMC. La victoire est largement méritée. Collectivement, l’équipe est très, très forte. Il y a des joueurs qui sont déjà confirmés, qui jouent dans des grands clubs. Ça montre que les clubs travaillent bien, que la formation faite dans nos centres et dans les clubs amateurs est magnifique. Ils sont très adultes, on le voit dans leur intelligence de jeu, techniquement et tactiquement. » A confirmer au Mondial au Chili, à partir du 17 octobre.