RMC Sport

Danemark: "Je n’abandonnerai pas", promet Eriksen après son malaise cardiaque

Le sélectionneur du Danemark a raconté la teneur de la discussion entre Christian Eriksen, victime d’un malaise cardiaque en plein match samedi, et ses coéquipiers. Le milieu s’est même dit prêt à reprendre l’entraînement.

Après l’énorme frayeur, le soulagement et la recherche d’explications. Miraculé, Christian Eriksen se remet du malaise cardiaque qui l’a frappé pendant le match entre le Danemark et la Finlande (0-1), samedi à l’Euro 2020. Le milieu de terrain est toujours hospitalisé à Copenhague, entouré de sa femme et de ses parents. Il s’est entretenu avec son sélectionneur et ses coéquipiers. "Merci tout le monde, je n’abandonnerai pas, a-t-il confié, selon le sélectionneur, Kasper Hjulmand. Je vais bien, je veux savoir ce qu’il s’est passé."

>> Euro: les infos en direct

Ces propos rapportés du joueur de l’Inter Milan font la Une de la Gazzetta dello Sport, ce lundi. L’ancien milieu de Tottenham a même plaisanté avec ses partenaires de la sélection. "Il s'inquiétait pour nous, confie le sélectionneur. Il nous a demandé: ‘Comment allez-vous? Je pense que tu es en moins bonne forme que moi! Je suis maintenant prêt à m'entraîner'."

L’agent d’Eriksen, Martin Schoots, s’est aussi entretenu avec son joueur et ami. "On s'est parlé ce matin (dimanche, ndlr), confie ce dernier au journal italien. Il a plaisanté, il était de bonne humeur, je l'ai trouvé bien. On veut tous comprendre ce qui lui est arrivé, il veut le faire aussi: les médecins font des examens approfondis, ça va prendre du temps."

En observation jusqu'à mardi?

Les nombreuses marques de soutien ont particulièrement touché Eriksen. "Il était content parce qu'il a compris à quel point l'amour était autour de lui, poursuit son agent historique. Des messages lui sont parvenus du monde entier. Et il a été particulièrement impressionné par ceux du monde de l'Inter: non seulement ses coéquipiers qu'il a reçus sur le chat (de l'équipe), mais aussi les fans. Christian n'abandonne pas. Lui et sa famille tiennent à remercier tout le monde. La moitié du monde nous a contactés, tout le monde s'inquiétait. Maintenant, il n'a plus qu'à se reposer, avec lui sa femme et ses parents. Demain (ce lundi) aussi, il restera sous observation, peut-être même mardi. Mais en tout cas il veut encourager ses coéquipiers face à la Belgique."

La rencontre est programmée jeudi face aux coéquipiers de Romelu Lukaku, son coéquipier à l’Inter qui lui a dédié son premier but face à la Russie (3-0) quelques heures après le malaise.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport