RMC Sport

Espagne: Sergio Ramos privé d'Euro, les raisons d’une absence inattendue

Luis Enrique, sélectionneur de l'Espagne, n'a pas retenu Sergio Ramos, son capitaine, pour disputer l'Euro. Victime de nombreuses blessures depuis janvier, le Madrilène manque de temps de jeu.

C’est une équipe d’Espagne au visage nouveau qui se présentera à l’Euro (du 11 juin au 11 juillet) cet été. Pour la première fois depuis l’Euro 2004, la Roja va disputer une compétition internationale sans son talisman et capitaine, Sergio Ramos (35 ans), qui n’a pas été appelé par Luis Enrique, lundi. Cette décision était pressentie depuis quelques jours : le sélectionneur a préféré miser sur Aymeric Laporte, qui fait lui bien partie du groupe.

Enrique "l'a appelé dimanche"

"J'ai décidé qu'il ne serait pas dans la liste parce qu'il n'a pas pu jouer cette saison, particulièrement depuis janvier", a déclaré Enrique en conférence de presse pour expliquer cette absence. "Je l'ai appelé dimanche, ça a été dur, difficile. Je me sens mal, parce qu'il est très professionnel et il aide beaucoup la sélection. Et il pourra encore l'aider dans le futur. Mais je dois chercher le meilleur pour le groupe."

Touché à plusieurs reprises ces dernières semaines, à la cuisse droite, au mollet gauche, puis aux ischio-jambiers, le défenseur n’a disputé qu’un seul des 20 derniers matchs du Real Madrid. Il a même contracté le coronavirus, courant avril, même s'il est désormais remis. En 2021, il n’a foulé un terrain en compétition officielle qu’à cinq reprises. Trop juste pour espérer faire partie de la liste.

Laporte pourrait être titulaire

Enrique avait déjà annoncé qu’il souhaitait prendre les meilleurs joueurs à sa disposition pour l’Euro. Malgré ses deux Euros et sa Coupe du monde remportés avec l’Espagne et ses 180 sélections (un record en Europe), Ramos n’a pas bénéficié de passe-droit. Il avait pourtant été appelé par Enrique en mars, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, et avait même démarré comme titulaire contre la Grèce.

Si son absence n’est pas aussi préjudiciable que ce qu’elle aurait pu l’être à une époque, c’est aussi parce qu’Enrique estime qu’il peut le remplacer avantageusement sur le terrain. Lors de ses dernières sorties, il s’est reposé sur Eric Garcia, qu’il pourrait vouloir reconduire cet été. Mais c’est surtout l’arrivée de Laporte, appelé pour la première fois ce lundi, qui change la donne : l’Espagne devrait pouvoir s’appuyer sur l’expérience du Français naturalisé pour mener sa défense.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport