RMC Sport

Euro 2016 - Barrages: L’Ukraine en position idéale

Andriy Yarmolenko

Andriy Yarmolenko - AFP

Opposée à la Slovénie, l’Ukraine a remporté ce samedi à domicile son match aller des barrages qualificatifs pour l’Euro. Un succès 2-0 qui place Andriy Yarmolenko et ses coéquipiers en position idéale avant le retour dans trois jours à Maribor. Deux ans après avoir perdu pied contre les Bleus, les Ukrainiens peuvent-ils encore laisser échapper une qualification qui leur tend les bras ?

Gagner un barrage aller 2-0 à domicile est souvent synonyme de voie dégagée pour la qualification. Prenez l’Ukraine, par exemple. En battant la Slovénie sans trembler (2-0, donc) ce samedi soir à Lviv, les hommes de Mykhaylo Fomenko se trouvent en position idéale pour arracher leur billet pour l’Euro 2016 en France. Sereins… ou pas. Car chat échaudé craint l’eau froide. Alors on imagine assez bien les Ukrainiens se faire du mouron jusqu’à mardi soir, date du match retour (20h45).

2-0 à la maison en barrage aller, l’Ukraine connaît bien. C’était il y a deux ans, contre les Bleus, à une marche d’un billet pour le Mondial 2014 au Brésil. On se souvient de la suite, le doublé de Mamadou Sakho, 3-0 au Stade de France et les espoirs de tout un peuple qui s’écroulent. Au pays, les plus superstitieux auront même noté un nom commun : Andriy Yarmolenko, déjà buteur à l’aller en novembre 2013 et encore buteur ce samedi (Evgen Seleznov a doublé la marque).

La Slovénie moins armée que la France pour renverser la donne

Alors, bis repetita ? Malgré les clins d’œil du destin, on parierait plutôt sur l’inverse. Question d’adversaire, déjà. Sans lui manquer de respect, la Slovénie semble moins armée que la France pour retourner une situation similaire dans trois jours à Maribor. Et on a beau chercher, on ne trouve pas de Mamadou Sakho slovène. Dominatrice et enthousiasmante, l’Ukraine a montré dans ce match aller un visage qui aurait mérité un score plus lourd et qui devrait suffire pour résister à une éventuelle furia slovène au retour. La première qualification du pays sur le terrain pour un Euro – l’Ukraine était co-organisatrice de la compétition en 2012 – est à ce prix.

dossier :

Euro 2016