RMC Sport

Euro 2016 - Del Bosque : "Face à un énorme défi"

Vicente Del Bosque

Vicente Del Bosque - AFP

EVENEMENT RMC SPORT. Dans le cadre de la semaine spéciale Euro 2016, Vicente Del Boque était l’invité de Luis Attaque ce mardi sur RMC. Même s’il sait que la concurrence sera très forte, le sélectionneur espagnol croit son équipe capable de remporter un 3e Euro consécutif.

Vicente Del Bosque, comment l’Espagne prépare cet Euro ?

On a eu des succès dans le passé, il y a quelques années, du coup on a des joueurs avec beaucoup de sélections et qui vont arriver à l’Euro avec cette expérience. Il y a aussi un mélange avec des jeunes donc je pense qu’avec ce mélange on aura une bonne équipe.

De nouveaux joueurs vont-ils arriver en sélection pour cet Euro ?

Oui, bien sûr. On a beaucoup de jeunes joueurs très talentueux que je vais incorporer au fur et à mesure. J’espère qu’ils maintiendront le bon niveau de notre équipe du passé.

Quel sera l’objectif de votre équipe ?

Il y a une grande concurrence, pas mal de grandes équipes. C’est normal qu’on se bagarre avec ces équipes-là pour la victoire finale. Gagner un troisième Euro consécutif après 2008 et 2012 serait incroyable. Comme tout sportif, on a envie de faire le maximum. On est face à un énorme défi mais c’était déjà le cas à l’époque. On a envie de relever ce grand défi, ça c’est sûr.

« Il faut passer à quelqu’un d’autre »

Allez-vous rester à votre poste après l’Euro ?

Il y a beaucoup de temps jusqu’à l’Euro. Après il faut laisser la parole à la Fédération et attendre de voir ce que son président dira. Je pense que ce qui serait normal, ce serait de laisser un nouveau sélectionneur. Ça fait beaucoup de temps que je suis là, on a gagné une Coupe du monde et deux Euros avec cette sélection (le premier Euro a été gagné par Luis Aragones, ndlr), il faut passer à quelqu’un d’autre et à un nouveau cycle.

Quel est votre meilleur souvenir à la tête de la Roja ?

On a eu pas mal de réussite, il y a eu beaucoup de matches. Après, je me rappelle beaucoup de l’Euro en Ukraine (en 2012). Il y a eu un dénouement fantastique (4-0 en finale face à l’Italie). Et puis, on a surtout eu cet accomplissement pour toute cette génération avec cet enchaînement de deux titres, donc vraiment je garderai 2012 en tête.

Beaucoup de supporters sont déçus que vous insistiez avec Diego Costa à la pointe de l’attaque…

On insiste. Oui, c’est vrai sur la dernière sélection, mais ce n’était pas vrai la fois d’avant. Je me répète mais il reste beaucoup de matches jusqu’à l’Euro. Il y a le temps pour prendre ce genre de décisions et dire qui sera l’avant-centre. Toute équipe a besoin d’un attaquant. Vu le niveau de Diego Costa à l’Atlético de Madrid, tout le monde aurait voulu de lui. Pour moi, c’est un joueur qui peut être un bon complément pour le reste de l’équipe, j’en suis convaincu.

Que pensez-vous des sifflets des supporters de la sélection espagnole contre le Catalan Gérard Piqué ?

Selon moi, dans ce dossier, toutes les interprétations qu’il y a, ce sont surtout des mésententes entre Piqué et le public.

« Beaucoup d’équipes peuvent gagner cet Euro »

Quels seront les favoris de cet Euro ?

La France est le plus favori car elle organise. L’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie ou le Portugal, il ne faut pas les oublier. La Belgique a une grande équipe aussi et j’ajoute la Croatie et la Russie. Ça fait beaucoup d’équipes qui peuvent gagner cet Euro.

Que répondez-vous aux critiques concernant le jeu de possession de l’Espagne ?

Ce qu’on sait, c’est que ce style-là nous a permis de gagner les plus grandes compétitions, donc je ne vois pas pourquoi on changerait. Et puis, je ne pense pas que gagner un championnat dépend de ta façon de jouer. Je pense que c’est plus une question de motivation, d’implication d’un groupe et là, on a beaucoup changé avec les jeunes qui arrivent, donc je pense qu’on a les bons ingrédients pour réussir.

Qui sera votre gardien titulaire : David De Gea ou Iker Casillas ?

On a encore cinq ou six mois. On a un gardien qui a marqué l’histoire de l’Espagne avec Casillas et un autre très jeune avec De Gea, qui représente l’avenir et qui est très bon. Donc je ne peux pas vous le dire pour le moment. Ce que je sais, c’est que je vais avoir besoin de deux gardiens à l’Euro et je les ai.

Quel regard portez-vous sur la situation actuelle de Karim Benzema ?

C’est un sujet complexe et je n’ai pas envie de donner un avis. Ce que je sais, c’est que Benzema fait partie des grands joueurs que la France a sous la main et ne pas l’avoir à l’Euro serait une absence importante. Après, il y a un dossier judiciaire qui est là, c’est très grave et je n’ai pas à faire de commentaires.

dossier :

Euro 2016