RMC Sport

Euro 2016, Deschamps, PSG : les messages d’Azpilicueta

Cesar Azpilicueta

Cesar Azpilicueta - AFP

EXCLU. César Azpilicueta était l’invité de Luis Attaque ce mercredi, sur RMC. L’occasion pour le latéral droit espagnol d’aborder l’Euro 2016 et son passage à Marseille avec Didier Deschamps. Mais également Chelsea, avant le 8e de finale retour de la Ligue des champions face au PSG mercredi prochain.

Le statut de l’Espagne pour l’Euro 2016

"C’est la double championne d’Europe en titre, mais il y a de très bonnes équipes qui sont en forme en face. De plus, il reste encore 100 jours avant l’Euro et beaucoup de choses peuvent s’améliorer d’ici là, que ce soit pour l’Espagne, mais aussi pour les autres sélections. Pour nous, ça a été difficile après le Mondial, mais petit à petit, nous retrouvons notre niveau. On a fait une très belle phase de qualification (l’Espagne a terminé première de sa poule avec une seule défaite, ndlr.) Et nous arriverons au niveau à l’Euro. C’est vrai que certains des joueurs encore en sélection ont déjà tout gagné et c’est difficile de rester au même niveau, mais on y travaille tous ensemble. En plus, le sélectionneur Vicente Del Bosque a annoncé qu’il partirait après l’Euro. Et après tout le travail qu’il a réalisé, on espère l’honorer pendant cet Euro."

Un Euro plus ouvert…

"C’est vrai que d’autres équipes sont d’un très bon niveau. En 2012, c’était déjà serré. Et même si l’Espagne a réalisé le doublé, c’était difficile à faire. Mais à chaque nouvelle compétition, les adversaires montent aussi en puissance."

… et à la saveur particulière pour l’ex-Marseillais

"Sur le plan personnel, cet Euro sera spécial pour moi car je garde de très bons souvenirs de la France et de mon passage à Marseille. J’espère croiser Didier Deschamps. J’ai appris beaucoup avec lui. Si j’avais un seul mot à lui dire, ce serait merci."

La confiance de Chelsea face au PSG

"On a autant de confiance que les autres années. On sait qu’on forme une bonne équipe, qui va affronter le PSG, qui est aussi une très belle équipe, difficile à jouer. Ça va être serré jusqu’au bout. De notre côté, on a vécu une très mauvaise période en championnat. Mais avec Guus Hiddink, nous sommes bien remontés au classement. On était dans une position où un club comme Chelsea ne peut pas être. Petit à petit, on est en train de s’en sortir. Mais en Ligue des champions, c’est encore autre chose.

Chaque match est très, très difficile. On sait qu’il faudra gagner, et surtout ne pas prendre de but, car les buts à l’extérieur sont décisifs. On l’a bien vu l’an dernier, on a encaissé deux buts et au final, on s’est fait éliminer. On va aborder ce match avec l’envie de gagner et donc de marquer. Il faudra être concentré pendant 90, voire 120 minutes. On sait qu’on est une bonne équipe, que nous avons les moyens d’éliminer Paris, même si Paris fait partie des équipes très difficiles à jouer."

Son avenir à Chelsea

"Je compte rester encore quelques années à Chelsea. J’y suis très heureux, je ne pense pas à quitter le club. Je ne pense même qu’aux Blues. Marseille m’a beaucoup marqué, m’a donné l’opportunité de découvrir l’Europe. J’étais très bien là-bas. Mais si je devais partir, ce serait pour un club où je peux encore plus progresser qu’à Chelsea."

dossier :

Euro 2016