RMC Sport

Euro 2016: Et pourtant Adil Rami avait bien allumé Didier Deschamps

-

- - AFP

Non retenu par Didier Deschamps depuis juin 2013, Adil Rami a été rappelé en renfort par le sélectionneur tricolore ce lundi, en vue de l’Euro 2016 (10 juin - 10 juillet). Le défenseur du FC Séville avait pourtant fait part de son amertume il y a quelques jours dans Luis Attaque sur RMC.

Didier Deschamps n'est pas rancunier et n'en veut donc pas à Adil Rami. Le sélectionneur a choisi d’appeler en renfort le défenseur central du FC Séville, finaliste de la Coupe du Roi face au FC Barcelone dimanche (défaite 2-0), après la blessure musculaire contractée par Raphaël Varane avec le Real Madrid. En attendant d’en savoir plus sur la durée d’indisponibilité du Madrilène, le patron des Bleus a décidé d’anticiper un hypothétique forfait pour l’Euro, en appelant un droitier, spécialiste du poste, en sachant qu’en dehors de Laurent Koscielny, Mangala et Mathieu sont gauchers, tout comme le réserviste Samuel Umtiti.

Adil Rami : "Je ressens un peu d’injustice" 

Invité exceptionnel de Luis Attaque jeudi dernier, Adil Rami (26 sélections, 1 but) avait pourtant clairement exprimé son incompréhension suite à sa non sélection dans la liste des 31 (23 + 8 réservistes) par Didier Deschamps : "J’ai vraiment été déçu pour une chose. Le discours de dire qu’il ne prend pas les meilleurs joueurs sur le terrain, mais les meilleurs joueurs pour faire un groupe… J’ai l’impression qu’il insinue donc que je ne suis pas un bon garçon et que je suis un voyou. A un moment donné, il faut prendre en compte les statistiques, le nombre de matchs et les adversaires contre qui tu as joué. J’ai affronté Barcelone, le Real, la Juventus, sans parler de Valence ou l’Atlético Madrid. Je ressens un peu d’injustice car les critères pour intégrer l’équipe de France sont pareils pour tout le monde."

Deschamps avait conseillé Rami

Une amertume justifiée par l’ancien titulaire en défense centrale à l’Euro 2012 avec Laurent Blanc, par le choix de carrière qu’il a fait en signant à Séville, conseillé à l’époque par l’actuel sélectionneur des Bleus : « J’ai appelé Deschamps après mon départ du Milan AC. Je lui ai demandé si j’avais toujours une chance pour l’Euro et il m’a demandé quels clubs me voulaient. J’ai dit que j’avais Lyon, Séville, des contacts en Turquie… Et il m’a conseillé Séville. Je suis déçu car je suis à près de 50 matchs cette saison (44, ndlr) et ce n’est pas la même régularité que certains qui ont joué 20 matchs. » Un message qui n’a visiblement pas anéanti les chances de l’ancien lillois de retrouver l’équipe de France, puisque Didier Deschamps lui a donné raison en le rappelant en renfort.

>> A lire aussi : Rami convoqué chez les Bleus

dossier :

Euro 2016