RMC Sport

Euro 2016: et si Mutu revenait avec la Roumanie face à la France ?

Adrian Mutu

Adrian Mutu - AFP

Invité de RMC ce samedi, Mircea Lucescu, ancien sélectionneur roumain et actuel entraîneur du Shakhtar Donetsk, croit en l’hypothèse d’un retour du vieillissant Adrian Mutu (qui aura 37 ans en janvier) pour apporter son expérience à la Roumanie lors de l’Euro 2016 et notamment contre la France.

Adrian Mutu (bientôt 37 ans) sera-t-il sur le terrain du Stade de France le 10 juin prochain lors du match d’ouverture de l’Euro, entre la France et la Roumanie ? L’hypothèse apparait peu probable sept mois avant l’échéance alors que l’ancien joueur de Chelsea est actuellement en Inde (au FC Pune City) et qu’il n’a plus mis les pieds en sélection depuis 2013. Invité sur RMC, Mircea Lucescu, ancien sélectionneur de la Roumanie (1981-1985) et actuel entraîneur du Shakhtar Donetsk (depuis 2004), y croit pourtant.

« Peut-être que certains joueurs vont revenir comme les blessés ou Mutu qui peut apporter son expérience, croit-il. C’est possible qu’il revienne dans le championnat roumain, puis en équipe nationale. » Vu de France, un retour ne fait pas vraiment frémir après son passage mitigé à l’AC Ajaccio (2012-2014, 11 buts en 37 matches). Lucescu balaie l’argument : « C’est autre chose de jouer en équipe nationale ».

Mutu avait comparé l’ancien sélectionneur à Mr.Bean

Meilleure défense des qualifications (deux buts encaissés), la Roumanie a davantage pêché en attaque où Constentin Budescu et Bogdan Stancu (deux buts chacun) ne se sont jamais imposés. « Nous nous sommes qualifiés en faisant des matches bien organisés défensivement sans un grand spectacle, ni un jeu d’attaque », poursuit Lucescu. Un argument qui peut plaider en faveur du co-recordman de buts en sélection (35 avec Gheorge Hagi).

Le changement de sélectionneur en 2014 en est un autre. Alors que Victor Piturca, que Mutu avait comparé à Mr.Bean sur les réseaux sociaux, l’avait évincé suite à cet écart, Anghel Iordanescu, son successeur, serait ouvert à lui rouvrir les portes, selon certains médias locaux. Affaire à suivre.

dossier :

Euro 2016