RMC Sport

Euro 2016 : Hazard craint la fatigue pour la Belgique

Eden Hazard (Belgique)

Eden Hazard (Belgique) - AFP

Après sa victoire en Suisse samedi (2-1), la Belgique d’Eden Hazard n’a pu faire mieux qu’un match nul contre la Finlande ce mercredi (1-1). "Ça commence peut-être à un peu fatiguer", craint l’ancien Lillois, alors que les Diables rouges doivent encore affronter la Norvège dimanche en amical à huit jours de leur entrée dans l’Euro 2016 face à l’Italie.

Eden Hazard, ce match nul contre la Finlande est-il inquiétant pour la Belgique ?

Non, ce n’est pas inquiétant. Je pense qu’on n’a pas fait un mauvais match. On n’a pas fait un match exceptionnel non plus, mais on s’est créé quand même pas mal d’occasions. Il fallait juste les mettre au fond. Ça aurait pu faire 3-1. On n’a pas concédé beaucoup d’occasions. Une et ça a fini dans le but. Dans l’ensemble, ce n’était pas un grand match. Mais tout n’est pas négatif.

A lire aussi >> Euro 2016 (préparation) : la Belgique coince contre la Finlande

Vous n’avez pas réussi à concrétiser…

On jouait contre une équipe qui avait beaucoup de défenseurs. Ils jouaient à cinq derrière. Donc il n’y a pas beaucoup de solutions. Les seules, ce sont sur les côtés et sur les coups de pied arrêtés. Quand on regarde les 90 minutes, les seules occasions qu’on a eues, ce sont des centres. L’objectif, c’était de créer du mouvement sur les côtés. On savait que ça allait être compact au milieu, donc que ça allait être compliqué.

A lire aussi >> Euro 2016 (préparation) : l’Espagne déroule contre la Corée, Silva nettoie la lucarne

Avez-vous pensé à une éventuelle blessure ?

Oui, c’est sûr, on y pense. On ne se donne peut-être pas à 100%. Les blessures, ça fait partie du foot. En France, il y en a eu déjà beaucoup. En Belgique, on en a eu aussi. Il ne faudrait pas qu’il y en ait trop.

A lire aussi >> Euro 2016 (préparation) : l’Islande et la Pologne se ratent

La Belgique continue d’encaisser des buts…

C’est le petit point négatif. Ils ont eu une occasion et ils ont marqué un but. On va essayer de travailler. Il y a eu beaucoup de changements dans la défense (forfaits de Kompany, Engels, Boyata et Lombaerts, ndlr). Aujourd’hui, Jason (Denayer) a été solide, Thomas (Vermaelen) a bien joué. Les flancs ont apporté des centres. Je pense qu’on ne pouvait pas faire mieux. Peut-être juste ne pas prendre ce but. On aurait gagné 1-0 et ça aurait été bien.

Ressentez-vous de la fatigue ?

Ce n’est pas facile d’enchaîner les matchs. On est sur une fin de saison. On a joué il y a quatre jours en Suisse (victoire 2-1 de la Belgique, ndlr). Ça commence peut-être à un peu fatiguer. Il va falloir être prêt pour le premier match contre l’Italie (13 juin, à Lyon).

En tant que capitaine, vous intervenez dans les moments compliqués ?

J’ai juste le brassard, je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup. Il y a des joueurs d’expérience. Ils savent ce qu’ils doivent faire dans les moments comme ça. Il y a d’autres joueurs qui prennent la parole. Moi aussi, quand je peux la prendre, je la prends. On essaye de rester tous concentrés et à 100%.

la rédaction avec JB à Bruxelles