RMC Sport

Euro 2016: l'UEFA en guerre contre les sites illégaux de revente de billets

-

- - AFP

L’UEFA a déclaré la guerre aux sites illégaux de revente de billets pour l’Euro 2016. Une prise de position qui intervient au moment même où l’association du football européen doit ouvrir ce mercredi sa plateforme officielle de revente de places pour la compétition.

«Personne n'a le droit de proposer des billets hormis l'organisateur», a clamé l'avocat de l'UEFA Jean-François Vilotte ce mardi. « Nous allons attaquer tous les sites de revente illicite par toutes les voies procédurales offertes, au civil ou au pénal» a ajouté l'ancien président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), devenu spécialiste de ce genre de sites pirates. Ceux-ci fleurissent depuis l'ouverture de la billetterie, en juin dernier, avec des places pouvant atteindre des sommes incroyables (des billets pour la finale sont vendus 400 000 euros). 

Des faux billets ou pas de billet du tout

L’UEFA veut mettre en garde les consommateurs qui souhaiteraient se procurer des billets sur ces sites : «Ils vendent des billets qu'ils n'ont pas, car personne n'a encore reçu de contremarque. Les acheteurs risquent donc de ne jamais rien recevoir et, s'ils reçoivent quelque chose, de ne pas pouvoir entrer dans le stade», en cas de contrefaçon. L’UEFA va attaquer la dizaine de sites illégaux proposant des billets en France au motif du viol des droits d'exploitation.

La plateforme officielle ouverte jusqu’au 31 mars

Cette décision intervient alors que l’UEFA s'apprête à ouvrir mercredi son site de revente à destination des spectateurs qui ont acheté des billets dont ils ne veulent plus et aux candidats déçus lors des premières phases d'attribution. Les billets revendus par ce site le seront sans commission, à leur valeur initiale. Cette plateforme restera active jusqu'au 31 mars.

dossier :

Euro 2016