RMC Sport

Euro 2016 - Matuidi : "Pas de favori pour la finale"

Au lendemain de la victoire de l’équipe de France en demi-finales de l’Euro 2016 contre l’Allemagne (2-0), Blaise Matuidi s'est présenté devant les médias à deux jours de la finale Portugal-France. Retrouvez le résumé de ce point presse.

Sur les rumeurs concernant Manchester United

« Manchester United ? Je suis à 100% pour l’Euro, je vis ce moment à fond et je suis concentré là-dessus. Je n’ai pas envie de me poser d’autres questions. Je suis sous contrat avec le PSG. »

A lire aussi >> Ce qu'il s'est passé dans le vestiaire et à l'hôtel des Bleus après Allemagne-France

A lire aussi >> Quelle pelouse pour la finale de l'Euro 2016 ?

Sur la communion avec le public

Le clapping a été un moment vraiment spécial. C'est beau de vivre des moments pareils. On a envie de revivre la même chose, et même mieux dimanche. C'est ce que je nous souhaite et on va se donner les moyens pour que ce soit le cas."

Sur Antoine Griezmann

« Si j’avais à voter pour le Ballon d’Or pour Griezmann je voterais pour lui. J’espère qu’il va continuer jusque dimanche comme ça. Et pour l’avenir aussi car on est super contents de l’avoir avec nous. »

A lire aussi >> Le penalty de Griezmann contre l'Allemagne en vidéo

A lire aussi >> Portugal-France : l'arbitre est un Anglais qui n'a pas porté chance à Griezmann...

Sur Samuel Umtiti

Umtiti, c'est exceptionnel d'avoir répondu présent comme il l'a fait pour ses premières sélections. Tout le mérite lui revient parce que ce n'est pas facile. il a déjà une grande maturité. Il est très à l'écoute et il a énormément de talent. Ce n'est pas pour rien que le FC Barcelone l'a recruté donc on est content de l'avoir. Il s'est bien intégré, et il faut aussi souligner l'apport d'Adil Rami, qui a aussi été très bon avant Samuel.

A lire aussi >> Allemagne-France : cette fois, Umtiti a mis tout le monde d'accord

Sur son état de forme à l'Euro

"Je ne m'inquiétais pas concernant mon niveau au début de l'Euro. La saison a été longue avec le PSG et on a beaucoup travaillé pendant la préparation avec les Bleus. J'ai eu un petit contre coup lors des premiers matchs mais aujourd'hui je me sens vraiment bien. J'ai écouté les conseils aussi des coéquipiers et du sélectionneur."

Sur Didier Deschamps

"Deschamps ? Tout le mérite lui revient. Il est très dur avec nous parfois mais c'est pour notre bien. Avant lui ça ne se passait pas mal, mais il a su apporter sa patte et on en récolte les fruits."

Un favori pour la finale ?

"Je ne pense pas qu'il y ait de favoris pour cette finale, ça va être serré. Depuis l'Irlande et le début des matchs à élimination directe, quelque chose s'est crée entre nous, dans les moments plus compliqués on a su se serrer les coudes. Concernant Evra, on a envie que cette génération finisse en apothéose et ça serait un plaisir de le faire pleurer avec un titre au bout."

"Au Portugal, il y a tout un collectif. Après on connaît la puissance de Ronaldo, mais au milieu de terrain Renato Sanches s'est révélé et derrière un joueur comme Guerreiro on le connaît bien. Il y a un jeu bien huilé, avec une défense en place autour de Pepe, un joueur d'expérience. Eux aussi ont à coeur de gagner cet Euro. Il n'y a aucun match facile et une finale ça ne se joue pas, ça se gagne."

Sur la victoire contre l'Allemagne

"Quand on se déplace au stade le jour des matchs, l'ambiance est exceptionnelle. Peut-être qu'on se rendra compte plus tard de tout cet engouement mais pour le moment on reste concentrés sur la dernière marche à gravir. Même si ça a été difficile d'éliminer l'Allemagne, la vérité ressort du terrain."

Sur la finale à venir dimanche

"Au-delà du physique, le mental va jouer aussi. On sera prêts, dimanche c'est le match de notre vie. Mon rituel est toujours le même. Le réveil musculaire, le repas, la sieste... Après c'est dans la tête. J'essaye d'avoir le moins de boule au ventre possible. Une fois qu'on arrive au stade, on oublie tout ça et il faut se mettre en mode guerrier."

Sur la préparation de la finale

"Même si on a envie que le jour de la finale soit normal, il ne le sera pas. C'est un moment exceptionnel pour nous. Il faut en profiter à fond. Il faut se comporter en professionnels et bien se préparer comme tous les matchs qu'on a joués. C'est la dernière marche, et on va se donner les moyens d'avoir énormément de joie. A l'heure actuelle, je suis fatigué comme l'équipe, mais je suis excité et très content que ça arrive si vite."

dossier :

Euro 2016

Rédaction