RMC Sport

Euro 2016 : une Roumanie version mur défensif

L'équipe de Roumanie qualifiée pour l'Euro

L'équipe de Roumanie qualifiée pour l'Euro - AFP

Menée par la meilleure défense des qualifications avec seulement deux buts encaissés, la Roumanie devrait s’afficher en mur compact pour sa cinquième participation à l’Euro. Adversaire des Bleus lors du match d’ouverture, le 10 juin au Stade de France, elle veut passer le premier tour, voire mieux. Pour cela, il lui faudra être plus efficace. Son gros défaut.

Il faut dire bravo à Balazs Dzsudzsak et Joel Pohjanpalo. Le milieu hongrois et l’attaquant finlandais possèdent une particularité commune. Ils sont les deux seuls joueurs à avoir fait trembler les filets roumains lors des qualifications. Avec deux buts encaissés, la Roumanie a élevé son arrière-garde au rang de meilleure défense de ces éliminatoires. Un mur quasi infranchissable organisé autour de l’expérimenté capitaine Razvan Rat mais qui n’a offert que la deuxième place de son groupe aux Tricolorii (avec 5 victoires, 5 nuls et aucune défaite) derrière l’Irlande du Nord. La faute à sa faiblesse offensive. Si ça marche derrière, ça boîte un peu devant.

Pas un attaquant à plus de deux buts en qualifications

Seulement 11 buts marqués en qualifications, le deuxième plus faible total des équipes qui participeront à l’Euro derrière l’Albanie (10, dont 3 pour un match remporté sur tapis vert, mais seulement en 8 rencontres) et à égalité avec la Hongrie et le pays de Galles. Et pas un attaquant à plus de deux réalisations. Vous l’aurez compris, le pari sur le 0-0 peut se révéler intéressant pour un match de la Roumanie. Menée par le coach Anghel Iordanescu, la sélection roumaine présente un mix entre une nouvelle génération et quelques anciens cadres. Absente du dernier Euro et de la Coupe du monde 2014, elle affiche de réels progrès ces derniers mois.

Mais l’ensemble paraît encore trop tendre pour espérer mieux qu’un huitième de finale. Ce serait le meilleur résultat du pays dans un Euro – compétition à laquelle il n’a participé que quatre fois jusque-là, la dernière en 2008 – depuis le quart perdu contre l’Italie en 2000. Il va falloir se révéler efficace pour atteindre l’objectif et remporter enfin un deuxième match en phase finale du grand rendez-vous continental. Il faudra aussi bien défendre. Ça tombe bien, la Roumanie sait au moins faire l’un des deux.

>> Euro 2016 : une première pour l'Albanie, la Roumanie de retour

>> Euro 2016 : huis-clos partiel pour la Roumanie et la Hongrie

>> Les fiches des 24 équipes de l'EURO 2016