RMC Sport

Euro 2020, Ligue des champions... le coronavirus préoccupe l'UEFA

Aleksander Ceferin

Aleksander Ceferin - AFP

Le congrès annuel de l’UEFA organisé mardi à Amsterdam sera animé par les répercussions du coronavirus sur les compétitions de la confédération dont la Ligue des champions et l’Euro 2020 font partie.

Le coronavirus animera les débats à l’UEFA cette semaine. Il sera à l’ordre du jour du congrès annuel organisé à Amsterdam mardi et animera les discussions du comité exécutif, réuni ce lundi autour du président Aleksander Ceferin. L’impact du Covid-19 sur l’organisation des compétitions de la confédération européenne sera au cœur des discussions une semaine avant le début des 8es de finale retour de la Ligue des champions (sur RMC Sport) et moins de quatre mois avant l’Euro 2020, organisé dans 12 villes européennes. 

L'UEFA "au stade de l'attente"

"Nous sommes au stade de l'attente, a déclaré le vice-président de l'UEFA, Michele Uva, à la télévision italienne, RAI. Nous surveillons pays par pays, et le football doit suivre les ordres de chaque pays. La piste sportive ne sera fermée que si la situation empire."

>> Cliquez ici pour découvrir les offres de RMC Sport et suivre en exclusivité les 8es retour de Ligue des champions

Les barrages de l'Euro 2020 menacés?

Selon Sky Sports, les officiels maintiennent que le coronavirus n’a, pour l’heure, aucun impact sur l’organisation du championnat d’Europe. Ils sont en revanche davantage préoccupés sur la tenue des barrages distribuant les quatre derniers billets pour l’Euro. Huit rencontres sont programmées les jeudi 26 mars (demi-finales) et quatre le mardi 31 mars (finales).

"Nous gardons un contact étroit avec l'UEFA, a récemment précisé Patrick Nelson, directeur exécutif de la Fédération nord-irlandaise (qui jouera son barrage en Bosnie-Herzégovine). L'UEFA et nous-mêmes sommes en contact direct avec l'Organisation mondiale de la santé et nous prendrons tous les conseils que nous recevrons."

Les matchs amicaux des Bleus menacés?

Les doutes concernent également les matchs amicaux prévus lors de cette même période et notamment les deux rencontres de l’équipe de France face à l’Ukraine (le 27 mars au Stade de France) et la Finlande (le 31 à Lyon). Les prochaines heures en diront plus sur les dispositions prises par la confédération même si le dernier mot revient aux gouvernements. En France, pour l’heure, seules les rassemblements de 5.000 personnes dans un espace fermé sont interdits. Le choc entre Lyon et Saint-Etienne, dimanche, s’est tenu normalement dans un stade plein. 

Tout dépendra évidemment de l’avancée du virus qui a causé plus de 3.000 morts dans le monde. Les cas ont explosé en Europe ces dernières heures, notamment en Italie (foyer d’infection le plus important avec près de 2.000 personnes infectées et 29 morts) mais aussi en France (2 morts).

dossier :

Euro 2020

NC