RMC Sport

Euro 2020: Roumanie-Suède brièvement arrêté après des cris racistes

Alexander Isak, le jeune attaquant suédois de la Real Sociedad, a été victime de cris racistes lors du match Roumanie-Suède comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020. Il a alors prévenu l’arbitre, qui a décidé d’interrompre brièvement la rencontre.

La qualification pour l’Euro 2020, acquise par la Suède à la faveur d’une victoire pleine d’autorité dans un match couperet en Roumanie (2-0), a été entachée par des cris racistes à l’encontre du Suédois Alexander Isak.

Lors de son entrée en jeu à la 78e minute, le jeune attaquant de la Real Sociedad (20 ans) a en effet été la cible de cris racistes venant des tribunes du stade de Bucarest. "J'ai entendu un certain nombre de cris racistes dans les gradins et j'ai demandé à l'arbitre s'il avait entendu ce qui se passait", a décrit Isak à une radio suédoise après la rencontre.

"Nous étions préparés à ça..."

Si l’arbitre n’avait, dans un premier temps, rien entendu, ce dernier décida d’arrêter le jeu quelques minutes plus tard. Le speaker a alors diffusé un message dans l’enceinte roumaine, avant que le jeu ne reprenne très rapidement.

"Nous avons eu une petite discussion (avec l’arbitre), précise l’attaquant suédois. Puis le match a continué et je suis d’accord avec ça. Evidemment, ça fait mal, mais nous étions préparés à ça…"

"Il y aura toujours des idiots"

Isak préfère ne retenir que la victoire et ne pas donner trop d’importance aux auteurs de ces cris. "Je ne laisse pas ce genre de chose m’affecter. Il y aura toujours des idiots, alors il est préférable de ne pas leur accorder l'attention qu'ils recherchent."

Un triste événement qui fait écho à celui survenu il y a peu en Serie A. Au début du mois, Mario Balotelli, excédé, avait en effet voulu quitter le terrain à la suite de cris de singes entendus depuis les tribunes des ultras de l’Hellas Vérone.

F.Ga