RMC Sport

Euro 2021: la finale a failli ne pas se jouer dimanche, à cause des incidents à Wembley

Les incidents ayant émaillé l'avant-finale de l'Euro 2021 à Wembley, dimanche, auraient pu remettre en cause la tenue du match, à en croire la Metropolitan Police de Londres.

La grande finale de l'Euro 2021 à Wembley, symbole du retour du sport en public et de la sortie du coronavirus en Europe, a bien failli ne pas avoir lieu dimanche. Quelques heures avant la victoire de l'Italie face à l'Angleterre aux tirs au but, des incidents autour du stade avaient éclaté, permettant à certains fans privés de tickets de pénétrer dans l'enceinte. Ces débordements auraient pu compromettre la tenue du match, à en croire la Metropolitan Police de Londres, comme le rapporte Sky News.

Ce mercredi, Jane Connors, sous-commissaire adjoint à la Metropolitan Police a pris la parole pour dénoncer les agissements des supporters en amont de la finale. "Je n’accepte pas que l’on dise que l’opération policière ait été un échec, et je soutiens les difficiles décisions prises par les officiers, a-t-elle rétabli. Sans leur intervention immédiate, le match aurait pu être annulé."

La Fédération anglaise encourt des sanctions

"Peu après que les portes du stade aient été ouvertes, le périmètre de sécurité a été débordé et des fans ont commencé à forcer les contrôles, a assuré Connors. L’intervention de la police a permis d’éviter une escalade de violence. Malheureusement, 19 de nos officiers ont été blessés en faisant face à la foule." La police avait dû lancer des appels au calme et demander aux fans de ne pas se rendre à Wembley ou à proximité s’ils n’avaient pas de billets, suite à des rixes ayant éclaté dans le secteur.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos des incidents avaient été diffusées. On pouvait notamment y voir des fans des Three Lions forcer le passage pour rentrer dans les tribunes, ou s’en prendre à des supporters italiens, avec notamment des jets de bouteilles. Dès dimanche, la police a lancé un appel à témoins urgent pour retrouver certains auteurs des faits. De son côté, l’UEFA a ouvert une enquête disciplinaire contre la Fédération Anglaise de football, qui risque plusieurs matchs de huis clos.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport