RMC Sport

Euro 2021: les enjeux de la dernière journée dans le groupe de l'Italie

Le groupe A de l'Euro rendra son verdict ce dimanche. L'Italie, déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, visera la première place face au pays de Galles. La Suisse affrontera la Turquie avec l'espoir de terminer deuxième.

La troisième et dernière journée de la phase de groupes de l’Euro 2021 commencera ce dimanche avec le dénouement du groupe A. Deux rencontres seront à suivre en même temps, à 18h : l’Italie accueillera le pays de Galles dans son stade olympique de Rome, et Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, sera le théâtre d’un duel entre la Suisse et la Turquie. Pour rappel, le règlement prévoit que les premiers et deuxièmes de chaque poule, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes, sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Les deux moins bons troisièmes et les quatrièmes de chaque groupe prennent la porte.

Avec deux 3-0 infligés à la Turquie et la Suisse, l'Italie a déjà composté son billet pour le prochain tour. Roberto Mancini pourrait en profiter pour préserver certains titulaires. Marco Verratti, blessé début mai à l'entraînement avec le PSG, et absent de la feuille de match lors des deux premiers matchs de l'Italie, est notamment attendu dans le onze de départ, lui qui n'a plus joué depuis le 4 mai et la demi-finale retour de Ligue des champions perdue par Paris contre Manchester City (2-0). Pour Verratti et la Nazionale, l'objectif de cette dernière rencontre sera de valider la première place.

Objectif première place pour l'Italie

Ils doivent pour cela ne pas perdre contre les Gallois de Gareth Bale. Le premier de ce groupe A affrontera en huitièmes le deuxième du groupe C (Ukraine ou Autriche) et le deuxième du groupe A rencontrera le deuxième du groupe B (Belgique, Russie, Finlande ou Danemark). Pour terminer à une des deux premières places, le pays de Galles (4 points) doit de son côté obtenir un point ou espérer que la Suisse ne domine pas la Turquie. Même avec un seul petit point pris jusqu'à présent, la Suisse n'a pas abdiqué. Elle peut espérer finir deuxième à la différence de buts si elle gagne et que le pays de Galles s'incline, mais sera éliminée en cas de défaite.

Pour la Turquie, la mission est plus relevée. Les coéquipiers du Lillois Burak Yilmaz, qui ont pris cinq buts en deux matchs sans en inscrire un seul, ne peuvent pas finir parmi les deux premiers. Ils doivent battre la Suisse pour terminer à la troisième place. En cas d'égalité de points entre plusieurs sélections, plusieurs critères sont prévus afin de les départager. D'abord le plus grand nombre de points obtenus dans les rencontres dir, puis la meilleure différence de buts dans les rencontres directes, puis le plus grand nombre de buts dans les rencontres directes... A noter que la meilleure différence de buts générale n'est que le cinquième critère retenu.

RR