RMC Sport

Euro 2021: une fresque de Rashford vandalisée après la finale perdue

Cible d’insultes racistes après avoir manqué son penalty en finale de l’Euro 2021, dimanche contre l’Italie (1-1, 3-2 t.a.b), Marcus Rashford a également vu une fresque le représentant être vandalisée dans sa ville de Manchester, lundi.

Le pays a rapidement basculé de l’amour à la haine. Depuis la défaite de l’Angleterre en finale de l’Euro 2021, dimanche soir contre l’Italie (1-1, 3-2 t.a.b), une vague d'acharnement a déferlé sur trois jeunes joueurs de la sélection, "coupables" malheureux d’avoir manqué leur tir au but respectif dans la séance décisive.

Marcus Rashford, Buyako Saka et Jadon Sancho concentrent une bonne part des critiques outre-Manche depuis, et ont même été victimes d’insultes racistes sur les réseaux sociaux. Des "abus" qui ont révolté jusqu’aux plus hautes sphères de la famille royale britannique, en la personne du prince William, qui s'en est ému sur les réseaux sociaux. Ces insultes lancées par des internautes planqués derrière des ordinateurs se sont même transformées en actes physiques, faisant grimper encore d’un cran la bêtise de certains.

>> Toutes les infos de l’Euro 2021

Une enquête ouverte par les autorités locales

Située dans le quartier de Withington, à Manchester, une fresque de Rashford a été vandalisée après la finale. Une enquête a été ouverte par les autorités locales pour retrouver les auteurs de cet acte de vandalisme.

Cette peinture murale, basée sur une photographie de Daniel Cheetham et peinte par l’artiste de rue Akse, était un projet communautaire réalisée en l’honneur de l’enfant de la ville, pourtant particulièrement apprécié pour ses campagnes menées afin de distribuer des repas scolaires gratuits aux enfants les plus vulnérables de la société britannique.

Pour son action saluée dans tout le pays, l’attaquant de United avait reçu des mains de la reine Elisabeth II en personne, le titre de Most Excellent Order of the British Empire (MBE, Membre de l'Ordre de l'Empire Britannique).

Romain Daveau Journaliste RMC Sport