RMC Sport

Euro: le maillot de la Macédoine du Nord crée des tensions diplomatiques en Grèce

La Macédoine du Nord a disputé le premier match de son histoire à l’Euro, ce dimanche face à l’Autriche (défaite 3-1). Dans un contexte tendu avec la Grèce, qui lui reproche d’arborer un logo avec le terme "Macédoine" sans la précision "Nord". Une situation qui fait ressurgir un long conflit entre les deux pays voisins.

La Grèce ne s’est pas qualifiée pour l’Euro. Mais ça n’empêche pas le vainqueur de l’édition 2004 de suivre de près la compétition. Sur le terrain mais aussi en dehors. En observant attentivement la Macédoine du Nord, avec qui elle a été en conflit durant près de trente ans, jusqu’à l’accord de Prespa (du nom d’un lac frontalier entre les deux pays) conclu en 2018. Dans un contexte houleux ente Athènes et Skopje.

En cause? Le nom "Macédoine", que la Grèce souhaite réserver à l’une de ses régions, située au nord du pays. Et que l’ancienne république yougoslave a utilisé après avoir déclaré son indépendance en 1991. Pour mettre fin à un demi-siècle de discorde, le petit pays des Balkans a donc finalement accepté de s’appeler "Macédoine du Nord". En s’engageant à étoffer le nom "Macédoine" dans ses appellations officielles et sur tout son territoire. Une condition si ne qua non à la levée du véto de la Grèce pour son adhésion à l’OTAN et à son rapprochement avec l’Union Européenne.

Le logo de la Fédération de Macédoine du Nord au centre des crispations

Mais trois ans plus tard, la Fédération de football de Macédoine n’a toujours pas ajouté le terme "Nord" à son nom. Et son logo, avec l’acronyme "MKD", figure sur le maillot des partenaires de Goran Pandev, qui disputent ce dimanche leur premier match de l'Euro face à l'Autriche. De quoi agacer sérieusement la Grèce, qui s’en est plaint officiellement. Nikos Dendias, le ministre grec des Affaires étrangères, a adressé un courrier à Bujar Osmani, son homologue nord-macédonien, pour lui demander à ce que le nom de la fédération soit changé afin de respecter l’accord de Prespa. Lefteris Avgenakis, le ministre grec des Sports, a également envoyé une lettre à Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, pour dénoncer cette situation.

La Fédération hellénique a publié un communiqué pour fustiger le comportement de la Macédoine du Nord dans cette affaire: "Il est triste, voire scandaleux, que des problèmes réglés par les conventions internationales surgissent de nulle part, à l’occasion du début de l’Euro (…) Le Comité olympique et toutes les confédérations sportives internationales, y compris celles du football, ont reconnu la Macédoine du Nord comme un de leurs membres. Toute auto-désignation arbitraire se fait en dehors du cadre réglementaire applicable."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport