RMC Sport

Euro: les conseils de Ribéry à l’Allemagne face à la France

Ancien joueur mythique du Bayern, Franck Ribéry ne veut pas de perdant entre la France et l’Allemagne mardi (21h) à l'Euro. Dans sa chronique à Kicker, il explique à la Mannschaft comment s’y prendre face aux Bleus.

Ses douze ans (2007-2019) avec le maillot du Bayern Munich ont profondément marqué Franck Ribéry. Au point que l’actuel joueur de la Fiorentina sera déchiré entre son pays de naissance et celui d’adoption, mardi (21h) lors du choc de l'Euro entre la France et l’Allemagne à l’Euro.

"Jouer intelligemment et être bien organisé"

"Deux cœurs battent dans ma poitrine pour ce duel, confie le joueur de 38 ans dans une chronique à Kicker. J'aime l'Allemagne depuis mes douze années au FC Bayern, mais je suis et resterai français. C'est pourquoi je préférerais un match nul 0-0. Disons un 1-1 pour que les fans puissent voir les buts, ou un 5-5."

Il en profite pour donner son avis sur la manière de contourner le dispositif des Bleus. "Contre la France, il faut jouer intelligemment et être bien organisé, détaille-t-il. Mais par-là, je ne veux pas dire juste jouer défensivement et choisir la passe en arrière. Non, l'équipe doit être haute et compacte, mais éviter de légères pertes de ballon."

"Karim est très heureux d'être de retour"

Il salive aussi de l’association entre Karim Benzema et Kylian Mbappé. "Karim peut être très important, c'est un grand attaquant de sa génération, explique-t-il. Et je sais que Karim est très heureux d'enfin être de retour en équipe de France pour revenir."

Il conclut en mettant en garde les hommes de Didier Deschamps contre les revenants Mats Hummels mais surtout Thomas Müller, ancien partenaire de Ribéry au Bayern. "Pour moi, aucun joueur n'incarne autant le football allemand que lui, explique-t-il. Thomas est important pour l'image de cette équipe. Il a remporté tant de titres au plus haut niveau, apporte une richesse d'expérience, peut diriger ses collègues et est toujours un positif. Son retour en équipe nationale est donc mérité et un coup de chance pour l'Allemagne."

NC