RMC Sport

France-Turquie: enquête disciplinaire de l'UEFA sur le salut militaire des joueurs turcs

L'UEFA annonce officiellement l'ouverture d'une enquête disciplinaire sur le salut militaire des joueurs de la Turquie, vendredi dernier contre l'Albanie puis lundi soir face aux Bleus au Stade de France.

Le salut militaire des joueurs de la Turquie est officiellement concerné par l’ouverture d’une enquête disciplinaire de l’UEFA. Face à l’Albanie vendredi dernier, puis ce lundi soir au Stade de France face aux Bleus dans le cadre des qualifications de l’Euro 2020, les Turcs avaient réalisé ce geste de soutien à l’armée, qui a lancé une offensive contre les Kurdes dans le nord de la Syrie.

Des comportements politiques potentiellement provocateurs

"Un inspecteur d'éthique et de discipline a été nommé pour ouvrir une enquête disciplinaire sur les comportements politiques potentiellement provocateurs de joueurs de l'équipe nationale de la Fédération turque de football à l'occasion des matchs de qualification pour le championnat d'Europe 2020 organisés contre l’Albanie le 11 octobre 2019 et la France le 14 octobre 2019", indique l’UEFA.

Roxana Maracineanu, ministre des Sports du gouvernement français, a demandé de la sévérité à l'UEFA ce mardi. "Merci à la FFF et aux forces de l’ordre pour leur travail afin d’assurer le bon déroulement du match, a-t-elle d'abord écrit sur Twitter. Les joueurs turcs ont gâché ces efforts en réalisant un salut militaire, contraire à l’esprit sportif. Je demande à l'UEFA une sanction exemplaire." 

Le ministre turc des Sports répond à Maracineanu

Une position qui irrite son homologue turc. Lors d'une conférence de presse, le ministre des Sports de la Turquie a brandi une photo de l'attaquant français Antoine Griezmann adressant un salut militaire au président Emmanuel Macron lors de la remise de la Légion d'honneur aux Bleus champions du monde, en juin. "Ceux qui n'ont rien dit quand Griezmann a fait ce salut militaire cherchent maintenant à trouver un sens différent au magnifique salut que nos joueurs ont effectué", a déclaré le ministre, Mehmet Kasapoglu. 

Les médias progouvernementaux turcs ont tourné en dérision la polémique, publiant des photos montrant Antoine Griezmann adressant un salut militaire au président Macron lors de la cérémonie de la Légion d'honneur, mais également après la finale du Mondial en Russie.

Le ministre turc des Sports a exhorté mardi l'UEFA à faire preuve de "discernement" dans son traitement des appels à sanctionner l'équipe de Turquie. "Ceux qui cherchent à masquer une contre-performance sur le terrain avec ces procédés ne devraient pas faire tant d'efforts", a lancé M. Kasapoglu. "Le résultat est là : nous sommes premiers (du groupe H)".

la rédaction avec l'AFP